Le patrouilleur Thémis innove

Le Vendredi 27 juillet 2018

Crédits : Direction des Affaires Maritimes
Le Thémis , un navire patrouilleur hauturier de la Direction des Affaires Maritimes, basé au port de Cherbourg, se modernise tout en réduisant son impact environnemental en mer.

Themis, le navire patrouilleur du Ministère de la Transition écologique et solidaire, innove

Après deux ans d’un programme de recherche développement, le chantier CMN de Cherbourg a achevé la modernisation du patrouilleur Thémis du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES), notamment en charge du contrôle des pêches et de la protection de l’environnement marin en Manche.

L’amélioration de ce navire a porté, en partie, sur une amélioration de son hydrodynamisme, il a été équipé à la poupe d’une aile sous-marine Hull Vane. Comparable à un aileron de Formule 1 inversé, l’hydrofoil est une innovation permettant notamment d’importantes réductions de consommation en carburant. Il limite ainsi les rejets atmosphériques de ce patrouilleur du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES), notamment en charge du contrôle des pêches et de la protection de l’environnement marin en Manche.

Une première mondiale

Il s’agit d’une première mondiale sur un patrouilleur aussi grand : 52 m de long. De nombreuses études auront été nécessaires pour développer un aileron spécifique à ce navire et à ses conditions d’exploitation. Les essais effectués le 15 juin 2018 avec le nouvel équipement ont confirmé voire dépassé les prévisions.

« Le Hull Vane est essentiellement une application brevetée d'un hydrofoil sur des navires où vous n'en attendez pas : des navires en acier et en aluminium qui opèrent dans la zone entre le déplacement et le planning, ce que nous appelons des navires à déplacement rapide. Il fonctionne en créant une force de portance à partir de l’écoulement ascendant à la poupe. Cette force de portance est inclinée vers l'avant et donc non seulement soulève le navire, mais le pousse aussi vers l'avant. Le Hull Vane réduit également l'onde d’étrave, qui est une forme de perte d'énergie que nous essayons de minimiser ».
Bruno Bouckaert, directeur commercial chez Hull Vane BV.

« Réduire l’impact environnemental en mer » : Elisabeth Borne

L’économie potentielle sur la consommation annuelle de carburant du patrouilleur des affaires maritimes THEMIS est de l’ordre de 20 %. L’investissement consenti sera ainsi amorti en cinq ans au cours actuel du gazole. Autant de pollution atmosphérique en moins et un patrouilleur qui accroît son exemplarité environnementale. Par ailleurs l’hydrofoil diminue le tangage du navire et améliore donc les conditions de vie à bord des équipages, dans une zone aux conditions de mer souvent difficiles.

À l’occasion de la première sortie du navire nouvellement équipé, la ministre chargée des transports Élisabeth Borne a souligné l’importance de « concrétiser, par cette opération, l’ambition du ministère de verdir la flotte du ministère et d’en réduire l’impact environnemental en mer ».