Les paysages et le développement durable

Le Jeudi 7 février 2019
Le programme de recherche paysage et développement durable (PDD) invitait les chercheurs à se pencher sur les relations et interactions entre deux notions complexes du point de vue scientifique, le paysage et le développement durable, tout en intégrant les grandes orientations de la convention européenne du paysage, entrée en vigueur en France le 1er juillet 2006. Les chercheurs dans le cadre de ce programme ont étudié les processus d’évolution des paysages, l’évaluation de méthodes innovantes d’aménagement paysager et les relations complexes entre paysage et mesures en faveur du développement durable.

Qu’est-ce que ce programme ?

L’intérêt largement partagé de la société pour le paysage a conduit, au cours des dernières décennies, au développement de multiples formes d’actions publiques intégrant des préoccupations paysagères. Mais les effets directs ou indirects de ces actions et leurs interactions avec les politiques d’aménagement ou de développement économique étaient difficiles à anticiper.

Le ministère a donc lancé un premier programme de recherche qui avait pour objectif de répondre aux besoins de connaissances et de méthodologies nécessaires à l’action paysagère. Les questions abordées dans ce programme ont été renouvelées par le débat sur le développement durable et par la signature de la convention européenne du paysage.

Le programme de recherche « paysage et développement durable » s’inscrit dans le prolongement de ce premier programme visant à éclairer la décision publique. Il focalise plus précisément la réflexion sur la durabilité des processus d’évolution des paysages. Conformément aux engagements liés à la convention européenne du paysage, il a développé les comparaisons entre l’expérience française et celle d’autres pays européens. Il a également mis l’accent sur la dimension économique du paysage, aspect insuffisamment abordé jusqu’alors. Enfin, il attachait une importance à l’interdisciplinarité et la qualité de l’articulation entre les contributions disciplinaires.

Quels en sont les résultats ?

Le programme a connu deux appels à propositions de recherche (en 2005 et 2010) qui s’organisaient en trois axes complémentaires :

  • Paysage, durabilité des processus d’évolution des paysages et des actions paysagères.
  • Convention européenne du paysage et adéquation des actions paysagères à ses objectifs.
  • Économie du paysage : il s’agit d’analyser les manières dont le paysage participe au développement économique.