Plan climat - sommaire

  • Le Train du climat stationne Gare de l’Est à Paris

    Le Train du climat vise à favoriser la rencontre entre les scientifiques et les différents publics autour des enjeux du changement climatique. Du 7 au 15 décembre, il est présent dans la Gare de l’Est, à Paris, avant d’entamer un itinéraire à travers plusieurs villes étapes de France.

    +

  • Plan climat : mon projet pour la planète

    Le ministère de la Transition écologique et solidaire, l'Ademe et l'Agence française pour la biodiversité (AFB) lancent un appel à initiatives citoyennes « Mon projet pour la planète » le 16 novembre 2017. Cette démarche propose à des personnes morales : association, start up…, de déposer leur projet sur la plateforme monprojetpourlaplanete.gouv.fr, dans trois domaines : l'énergie, l'économie circulaire et la biodiversité. Les projets lauréats seront choisis par les citoyens et accompagnés par les organisateurs.

    +

  • COP23 : maintenir le cap de l'Accord de Paris

    Présidée par les îles Fidji, la COP23 s'est tenue à Bonn, en Allemagne, du 6 au 17 novembre 2017.

    +

  • Les étapes du plan climat

    Quelques repères interactifs pour suivre les grands rendez-vous autour du Plan climat, la nouvelle feuille de route de la France.

    Découvrir

    Rendre irréversible la mise en œuvre de l’Accord de Paris

    La lutte contre le changement climatique doit changer d’échelle et devenir irréversible. Le Gouvernement adopte une série de mesures pour ancrer dans l’action publique les objectifs de l’Accord de Paris et associer tous les citoyens à la mobilisation nécessaire à la réussite du Plan climat.

    +

    Améliorer le quotidien de tous les Français

    La lutte contre le réchauffement climatique est indissociable de l’amélioration du quotidien de tous les Français, sans exception. Cette notion de solidarité passe par des mesures très concrètes comme l’éradication des bâtiments mal isolés, le développement des aides pour les voitures les moins polluantes à destination des plus modestes…

    +

    En finir avec les énergies fossiles et s’engager vers la neutralité carbone

    La France s’est engagée à limiter le réchauffement climatique en dessous des 2 °C, voire des 1,5 °C. Des décisions fortes sont nécessaires, symboliques de la volonté de notre Nation à devenir le champion de la lutte pour le climat et la transition vers une économie sans énergies fossiles.

    +

    Faire de la France le n°1 de l'économie verte

    La lutte contre le changement climatique demande des mutations économiques importantes. Réduire les émissions de gaz à effet de serre dans un monde en croissance exige d’innover dans les moyens de production, en particulier d’énergie, pour découpler performance économique et émissions. La recherche est l’une des clés. La France, qui regorge de talents, a les atouts pour devenir un pôle d’attractivité mondiale.
    Le développement des technologies vertes nécessite des capitaux importants, que la place financière de Paris pourra fournir en devenant la référence mondiale en matière de développement durable. Enfin, l’État agira pour simplifier, faciliter et encourager le déploiement des filières vertes utiles à la lutte contre le changement climatique (génie écologique, biomimétisme…).

    +

    Encourager le potentiel des écosystèmes et de l'agriculture

    La lutte contre le changement climatique passe par la réduction des consommations d’énergies fossiles et la transformation de notre économie et de notre industrie. Mais il faut aussi œuvrer immédiatement à préserver les océans, améliorer la durabilité de la gestion et de l’exploitation des forêts pour préserver et renforcer leur capacité de stockage du carbone et restaurer la biodiversité, indispensable pour le fonctionnement de nos écosystèmes.

    +

    Intensifier la mobilisation internationale sur la diplomatie climatique

    La France souhaite relancer la diplomatie climatique en amplifiant, avec l’ensemble de ses partenaires européens et internationaux, la lutte contre le changement climatique et en traduisant l’Accord de Paris dans les politiques publiques européennes et internationales. Cela nécessite une mobilisation sans précédent du réseau diplomatique français, mais aussi des acteurs non gouvernementaux qui ont un rôle clé à jouer, aux côtés des États, dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

    +