Plan de libération des énergies renouvelables : Sébastien Lecornu installe le groupe de travail "méthanisation" en amont du Salon de l’Agriculture

Le Jeudi 1 février 2018
Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du Ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, a présidé aujourd’hui la première réunion du groupe de travail national chargé d’accélérer le développement de la méthanisation.
La filière méthanisation contribue pleinement aux objectifs de la transition énergétique, en participant à la production de chaleur et d’électricité et en favorisant une mobilité plus propre.

« La méthanisation est une filière prometteuse qui crée de l’emploi, permet de verdir une partie du gaz que nous consommons et qui stabilise le revenu agricole. Comme lors du groupe de travail éolien, l’objectif est de définir un plan d’action opérationnel permettant de trouver des solutions à des problèmes anciens. Il doit permettre l’accélération de l’installation d’unités de méthanisation qui contribueront à l’atteinte de nos objectifs de décarbonation de la production d’électricité » déclare Sébastien Lecornu.

Ce groupe de travail identifiera des mesures concrètes permettant de faciliter et d'accélérer le développement des projets de méthanisation selon cinq axes :

  • faire évoluer les dispositifs de soutien public à la méthanisation (tarif d’achat, appels d’offres…) ;
  • accompagner le financement des installations ;
  • simplifier la réglementation applicable à la filière ;
  • faciliter le raccordement des installations aux réseaux de transport et de distribution ;
  • étudier la question de la mobilité pour développer le bioGNV.

À la suite de cette première réunion de lancement, cinq commissions techniques se tiendront au cours du mois de février. Ce groupe de travail se réunira à nouveau pour examiner les propositions émanant de ces comités restreints. Des premières mesures pourront être annoncées en amont du salon de l’Agriculture, qui se tiendra du 24 février au 4 mars 2018.

Ce groupe de travail « méthanisation » est composé : 

  • de fédérations professionnelles ;
  • de gestionnaires de réseau ;
  • d’établissements bancaires ;
  • d’administrations, de collectivités et d’établissements publics ;
  • de parlementaires ;
  • d’associations de défense de l’environnement. 

 

La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène. Cette dégradation produit du gaz – du méthane – qui peut être brulé pour produire de l’énergie électrique et de la chaleur, ou directement injectée dans le réseau de gaz. Comme ce gaz se serait formé de toutes façons, sur le long terme, il s’agit d’une ressource de récupération et renouvelable.
La filière méthanisation connaît une évolution rapide et présente la particularité de se trouver au croisement de plusieurs enjeux : l’énergie, la gestion des déchets (incinération de matière organique), le climat (diminution des gaz à effet de serre par captation de méthane), et  l’agriculture (complément de revenu pour le monde agricole).  
 
La méthanisation en quelques chiffres :
- 410 installations de méthanisation
- +14 % : évolution de la puissance électrique des installations en 2017
- Doublement de la production de biométhane injectée dans les réseaux de gaz naturel en 2017
- 8 TWh : objectifs des installations pour injection dans les réseaux de gaz naturel en 2023

Infographie sur le groupe de travail méthanisation

  Infographie sur le groupe de travail méthanisation

Afficher la version texte de l'infographie

Lancement : 1er février, première réunion du groupe de travail

Objectifs :

- Renforcer le soutien public

- Accompagner le financement des installations

- Simplifier la réglementation

- Faciliter le raccordement au réseau

- Encourager l'utilisation du bioGNV

Composition :

- fédérations professionnelles ;
- gestionnaires de réseau ;
- établissements bancaires ;
- administrations, de collectivités et d’établissements publics ;
- parlementaires ;
- associations de défense de l’environnement.