Pluie - inondation : se protéger, connaitre les bons comportements

Le Jeudi 2 juillet 2020

Crédits : L. Mignaux / Terra
Sur l'arc méditerranéen, les pluies peuvent être particulièrement fortes et s’abattre de manière très violente. Face au risque inondation, il est indispensable de connaître les bons gestes.

 

Chaque année, le ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l’intérieur, met en place la campagne de prévention et de sensibilisation face au risque pluie inondation sur l’arc méditerranéen. Cette zone, particulièrement exposée, doit faire face à des conditions météorologiques particulières, provoquant chaque année de fortes pluies principalement au début de l’automne. Ces fortes pluies peuvent occasionner des crues, soudaines et violentes, de type cévenol qui causent de nombreux dégâts.
 
Cette campagne concerne 23 départements de l’arc méditerranéen : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Ariège, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Gers, Hautes-Alpes, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Hérault, Lot, Lozère, Pyrénées-Orientales, Tarn-Et-Garonne, Tarn, Var et Vaucluse.

L'objectif est de faire connaître les comportements qui sauvent. C’est aussi l’occasion d’expliquer les conditions des épisodes pluvieux méditerranéens leurs conséquences en matière de précipitations, de ruissellement et d’inondation, ainsi que les dispositifs de vigilance.

Infographie - les 8 bons comportements en cas de pluies méditerranéennes intenses

Infographie - les 8 bons comportements en cas de pluies méditerranéennes intenses

Afficher la version texte de l'infographie

Pluie-inondation : les 8 bons comportements

  • Je m’informe et je reste à l'écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels
  • Je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements
  • Je me soucie des personnes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables
  • Je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts
  • Je ne sors pas, je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un risque de foudre
  • Je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage
  • Je ne m’engage ni en voiture ni à pied: pont submersible, gué, passage souterrain... Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture
  • Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité

Pluie- inondation : se préparer

Lors d’une inondation, il est recommandé de rester chez soi et de se tenir informé sur les sites de Vigicrues et de Météo-France (disponibles aussi sur mobile) ou par téléphone au 05 67 22 95 00. Il ne faut pas prendre sa voiture, même pour aller chercher ses enfants à l’école : ceux-ci y sont en sécurité. Rappelons que moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture.

Préparez votre kit de sécurité

Afficher la version texte de la vidéo

En cas d’inondation, préparez dès aujourd’hui votre kit de sécurité.
• Placez-y une radio à pile
• une lampe de poche avec des piles de rechanges
• des bougies, briquets ou allumettes
• de la nourriture non périssable et de l’eau potable
• des médicaments
• des lunettes de secours
• des vêtements chauds
• le double des clés
• une copie de vos papiers d’identité
• une trousse de premier secours
• de l’argent liquide
• un chargeur de téléphone portable
• des articles pour bébé et de la nourriture pour animaux.
Votre kit de sécurité doit être placé dans un endroit facile d’accès afin de pouvoir le récupérer le plus rapidement possible.

En cas d’inondation, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés pendant plusieurs jours. Il est donc important de se préparer à vivre en autonomie pendant quelques jours. Le kit de sécurité doit être placé dans un endroit facile d’accès tout en étant hors de portée de l’eau afin de pouvoir le récupérer le plus rapidement possible.

La mission interrégionale inondation arc méditerranéen (MIIAM) de la DREAL PACA et le Cyprès ont également publié un livret d’auto-évaluation inondation. Il permet de faire un état des lieux du risque d’inondation potentiel de son habitation (est-ce que ma voiture est stationnée en zone inondable, est-ce que mes prises électriques sont hors de portée de l’eau…).

En complément du kit, il est également important de noter les numéros utiles et de connaître les niveaux de vigilance.

Les numéros utiles à retenir :

  • Ma mairie (coordonnées disponibles sur son site internet)
  • 112 ou 18 Pompiers
  • 15 SAMU
  • 17 Gendarmerie, Police

Météo France fournit également une carte de vigilance sur les phénomènes météorologiques et hydrologiques suivants : vent violent, vagues-submersion, crue, orage, canicules. Ces cartes sont actualisées au moins deux fois par jours à 6 h et 16 h.

Il existe quatre niveaux de vigilance.

  • Vigilance rouge

Une vigilance absolue s'impose. Des phénomènes dangereux d'intensité exceptionnelle sont prévus. Tenez-vous régulièrement au courant de l'évolution de la situation et respectez impérativement les consignes de sécurité émises par les pouvoirs publics.

  • Vigilance orange

Soyez très vigilant. Des phénomènes dangereux sont prévus. Tenez-vous au courant de l'évolution de la situation et suivez les conseils de sécurité émis par les pouvoirs publics.

  •  Vigilance jaune

Soyez attentifs. Si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou exposées aux crues, des phénomènes habituels dans la région, mais occasionnellement et localement dangereux (mistral, orage d'été, montée des eaux…) sont en effet prévus. Tenez-vous au courant de l'évolution de la situation.

  • Vigilance verte

Pas de vigilance particulière.

Par ailleurs, sur les principaux cours d’eau, Vigicrues propose une vigilance spécifique sur les crues avec également quatre niveaux de vigilance :

  • rouge : risque de crue majeure. Menace directe et généralisée de la sécurité des personnes et des biens.
  • orange : risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes ;
  • jaune : risque de crue génératrice de débordements et de dommages localisés ou de montée rapide et dangereuse des eaux, nécessitant une vigilance particulière notamment dans le cas d’activités exposées ou saisonnières 
  • vert : pas de vigilance particulière requise ;

Retrouvez notre quizz

Réchauffement climatique et risque inondation

Le climat du bassin méditerranéen est très particulier. Il est à la croisée des climats océanique, continental et désertique et est caractérisé par des épisodes extrêmes fréquents (vents violents, pluies intenses, sécheresses, canicules, etc.).
 
Parmi eux, les épisodes de type méditerranéen, aussi appelés cévenols. Ce sont des pluies intenses, montant de la Méditerranée (flux sud-nord), qui peuvent être bloquées par les Cévennes et le Massif central. Elles sont particulièrement dangereuses, provoquant des inondations souvent rapides (crues éclairs). Les phénomènes orageux à leur origine se produisent la plupart du temps en automne, quand l'atmosphère commence à se refroidir alors que la mer est encore chaude.

Tout savoir : les épisodes méditerranéens

Afficher la version texte de la vidéo

Un épisode méditerranéen prend la forme de violents systèmes orageux qui éclatent dans les zones bordant l'Arc méditerranéen.

En seulement quelques heures ou quelques jours, il peut tomber l'équivalent de plusieurs mois de précipitations...

Caractéristiques, conséquences, formation... Ce film animé nous éclaire sur ce phénomène aux répercussions parfois dramatiques.

Le changement climatique renforcera très vraisemblablement l’intensité et la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes, notamment les évènements méditerranéens.

Inondation et culture du risque

Le risque inondation est le premier risque naturel en France : il concerne 17 millions de personnes. Il est donc essentiel de développer une culture du risque. Les repères de crue sont les témoins historiques des grandes inondations passées. Beaucoup sont posés le long des rivières. Après les inondations les plus importantes, des marques ont été gravées ou des plaques ont été posées pour garder l’indication du niveau d’eau atteint. Un site recense les différents repères de crues sur l’ensemble du territoire.

La culture du risque peut aller de pair avec la découverte d’un territoire. Pour ceux souhaitant visiter le bassin des Gardons, un guide été réalisé par la mission interrégionale inondation arc méditerranéen et Sudaléa, en partenariat avec l’EPTB Gardons et le syndicat mixte des Gorges du Gardon. Il permet de découvrir ce magnifique espace au fil de balades pédestres, en s’intéressant à l’impact de l’eau et des crues passées ainsi qu’au risque d’inondation.

Kit de communication pluie – inondation pour les acteurs locaux

Un kit de communication clés en main est proposé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l’Intérieur. Il contient de nombreux éléments pour diffuser les bons comportements : affiches en français et en anglais, vignettes pour les réseaux sociaux, vidéos…

La mission interrégionale inondation arc méditerranéen (MIIAM) de la DREAL PACA met également à disposition une série d’outils à destination des professionnels comme les enseignants (kit pédagogique de sensibilisation au risque inondation à destination des élèves de cycle 3), les professionnels du tourisme ou les gestionnaires des parkings. Elle propose plusieurs guides d’accompagnement pour les collectivités.


Crédits : MTES