Pluies cévenoles : adoptez les bons comportements

Le Jeudi 19 octobre 2017

Crédits : Arnaud Bouissou/Terra
Chaque année, de septembre à mi-décembre, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines. Mercredi 18 et jeudi 19 octobre, l'Aude et l'Hérault sont placés en vigilance météorologique orange. Connaissez-vous les bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses ?

L'Aude et l'Hérault en vigilance orange

Mercredi 18 octobre, l'Aude et l'Hérault ont été placés en vigilance orange orages et pluies-inondation par Météo France. Jusqu'à jeudi en fin de journée, un risque d'orages forts, des intensités pluvieuses soutenues et des cumuls locaux importants sont à prévoir. 

15 départements concernés par le risque de pluies intenses

Les 15 départements méditerranéens (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var et Vaucluse) connaissent chaque année de fortes précipitations qui peuvent générer des orages violents.

Ces épisodes, liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée se produisent de façon privilégiée en automne, lorsque la mer est la plus chaude. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de pluies cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude concourt également à l’intensification du phénomène.

Une campagne de sensibilisation au risque de pluies méditerranéennes intenses

Du 25 août au 26 octobre, le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de l’Intérieur ont mis en place une campagne de sensibilisation des populations aux phénomènes et aux bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses.

L’objectif de cette campagne est d’expliquer les conditions des épisodes méditerranéens, leurs conséquences en termes de précipitations, de ruissellement et d’inondation, ainsi que les dispositifs de vigilance et les comportements individuels qui sauvent.

8 messages de comportements qui sauvent sont mis en avant. Par ailleurs, deux précautions sont demandées :

  • pouvoir rester chez soi 3 jours sans aide particulière avec des réserves adaptées à ses besoins ;
  • pour les personnes habitant en zone inondable importante : constituer un kit de sécurité en cas de nécessité d’évacuation.

Infographie - les 8 bons comportements en cas de pluies méditerranéennes intenses

  Infographie - les 8 bons comportements en cas de pluies méditerranéennes intenses

Pluie-inondation : les 8 bons comportements

  • Je m’informe et je reste à l'écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels
  • Je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements
  • Je me soucie des personnes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables
  • Je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts
  • Je ne sors pas, je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un risque de foudre
  • Je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage
  • Je ne m’engage ni en voiture ni à pied: pont submersible, gué, passage souterrain... Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture
  • Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité

De plus, plusieurs actions sont engagées :

  • Les maires sont mobilisés pour sensibiliser au plus près les personnes en tenant compte des situations et des besoins spécifiques ;
  • L’ensemble des acteurs publics organisent des actions de formation et d’information, pilotées par les préfets, pour permettre aux territoires de mieux affronter ces épisodes et de devenir plus résilients ;
  • Les collégiens participent depuis 2015 à des actions de sensibilisation dans 700 collèges des 4 académies concernées (soit 400 000 collégiens et près d’un million d’adultes), portées par l’institut français des formateurs Risques majeurs et protection de l’environnement (IFFORME) en lien avec les rectorats.