Pollution par les mégots de cigarettes : Brune Poirson reçoit les industriels du tabac

Le Mercredi 13 juin 2018
Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, convoque demain tour à tour chacun des industriels du tabac afin de les mettre face au problème de la pollution engendrée par les mégots de leurs cigarettes et de leur demander de prendre rapidement des engagements volontaires pour lutter activement contre ce fléau.

Ces rendez-vous font suite à la publication des 50 mesures pour l’économie circulaire en avril dernier présentées par le Premier ministre, Édouard Philippe, et la secrétaire d’État, Brune Poirson. Cette feuille de route prévoit de responsabiliser les acteurs de la filière du tabac vis-à-vis de la pollution générée par les mégots de cigarettes.

Les mégots arrivent en effet en tête des principaux déchets retrouvés dans l’environnement que ce soit en ville ou à la campagne, quel que soit le milieu : plages, fonds marins, forêts, rivières, etc. On estime ainsi à 30 milliards le nombre de mégots jetés en France chaque année dont plus de 40% le seraient dans la nature. Cette pollution, véritable fardeau environnemental, pèse directement sur les collectivités et conduit à d’importants coûts de collecte et de tri à la charge des contribuables.

Un seul mégot contamine plusieurs centaines de litres d’eau en raison du grand nombre de substances chimiques dangereuses qu’il contient (composés aromatiques, métaux lourds,…) et met plus de 10 ans à se dégrader. Il était donc urgent que les pouvoirs publics se saisissent de la question et recueillent les propositions des industriels.

Brune Poirson a déclaré « J’attends des propositions claires d’engagements volontaires pour lutter contre ces nuisances dans un calendrier rapproché. Je reverrai en septembre prochain les industriels  concernés pour faire un point précis sur les actions envisagées. Le gouvernement à défaut d’engagements efficaces instruira le déploiement d’un dispositif de type « responsabilité élargie des producteurs » déjà utilisé pour de nombreux produits consommés par les Français et imposant la mobilisation des industriels dans la collecte et l’élimination de leurs déchets. »