Présentation du plan de transport par Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’état en charge des transports

Le Jeudi 5 décembre 2019

Bien. Bonjour à tous. Merci d’être présents. Vous le savez, j’ai souhaité vous présenter le plan de transport pour la journée du 5 décembre donc demain, et les jours suivants dans le cas où la mobilisation se prolongerait. L’État est, bien entendu, respectueux des grévistes qui contestent la réforme des retraites mais il y a aussi les soucis des millions de Français qui souhaitent se déplacer demain et dans les jours qui viennent et pour qui les transports en commun représentent bien souvent le seul moyen de transport et je remercie Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, Madame Catherine Guillouard son homologue à la RATP et Monsieur Thierry Mallet de l’Union des Transports Publics de s’être joints à moi pour vous donner les informations les plus à jour.
Avant de leur donner la parole, je souhaite confirmer un certain nombre d’éléments évoqués hier. Les transports seront demain très fortement perturbés. C’est environ un train sur dix qui circulera avec des différences entre les régions et Jean-Pierre Farandou y reviendra dans le détail et s’agissant de l’Ile-de-France, les lignes automatiques fonctionneront toute la journée et un certain nombre de RER sur les lignes A et B et de métros sur les lignes 4, 7 et 9 fonctionneront partiellement aux heures de pointe. Est également prévue la circulation d’un bus sur trois sur les réseaux RATP mais, là aussi, Catherine Guillouard pourra vous donner de plus amples informations.

S’agissant maintenant des moyens alternatifs, le Gouvernement a souhaité mobiliser tous les opérateurs publics et privés pour apporter des solutions complémentaires et concrètes aux Français. Je vous annonce que ce qu’on appelle les « cars Macron » pourront circuler demain entre Saint-Denis et Massy en desservant Paris intra-muros. Nous avons veillé à ce que les tarifs proposés soient accessibles et le nombre de « cars Macron » sera également augmenté partout en France sur les longues distances.
J’ai, par ailleurs, demandé aux VTC de limiter la hausse des tarifs appliqués à leurs courses, ce qu’ils ont accepté. Vous savez, il s’agit là du coefficient multiplicateur qui est appliqué en cas de fortes demandes. Je leur ai également demandé de mobiliser les 28 000 VTC sur le terrain et ce, dès demain matin.
Les taxis seront également au rendez-vous. Leurs tarifs étant réglementés, il n'y aura aucune majoration et ils se sont engagés à favoriser les courses partagées c'est-à-dire la prise en charge de plusieurs clients à l'occasion d'une même course.
Je rappelle que le covoiturage fait l'objet d'un dispositif exceptionnel mis en place par la région Ile-de-France. Demain et dans les jours qui viennent, les passagers pourront voyager gratuitement et les conducteurs seront défrayés à hauteur de 4 euros par trajet. Dans les autres métropoles françaises, des plateformes, telles que BlaBlaCar, subventionneront elles-mêmes les conducteurs à hauteur de 2 euros par trajet.
Enfin, en lien avec la communauté portuaire de Paris, nous mobilisons une dizaine de bateaux supplémentaires, en plus des navettes Batobus.