Remise de la feuille de route du comité France Mobilités à Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, pour déployer une relance dans les mobilités innovantes et les mobilités du quotidien

Le Jeudi 30 juillet 2020
La crise sanitaire a remis en cause nos manières de se déplacer. Pour répondre à ces questions structurantes pour le quotidien des Français, la communauté France Mobilités a cherché à tirer des enseignements de cette crise et s’est mobilisée pour formuler des propositions concrètes et opérationnelles, tout en s’appuyant sur ses expériences du terrain. Ces propositions, développées dans une feuille de route, ont été remises par Jean-Marc Zulesi et Marc Papinutti, co-présidents du comité stratégique France Mobilités, aujourd’hui 29 juillet 2020 à Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué, chargé des Transports.
« La crise que nous traversons nous fait repenser la manière dont nous vivons, et dont nous nous déplaçons. L’État se doit d’apporter une réponse politique forte aux questions soulevées par ces changements de vie. Je remercie ainsi la communauté France Mobilités qui, dès la mise en place de l’état d’urgence sanitaire, s’est mobilisée pour identifier les innovations en matière de mobilité qui ont émergé pendant la crise »
Jean-Baptiste Djebbari

Grâce à un ancrage territorial, les acteurs de France Mobilités communauté France Mobilités ont su faire preuve d’imagination pour s’adapter au contexte sanitaire et garantir l’accès aux services de mobilités dans les meilleures conditions de sécurité tout au long du confinement, en innovant dans les techniques comme dans les pratiques.

En s'appuyant sur son expertise, France Mobilités a développé une feuille de route pour contribuer à la relance économique des mobilités innovantes et du quotidien. Cette feuille de route intègre les contributions des membres des collèges du comité stratégique France Mobilités, qui associe, notamment les associations représentant des collectivités, les opérateurs de transports, les fédérations, les entreprises et startups de la mobilité, les universitaires et partenaires de l’ingénierie, ainsi que les services de l’Etat. France Mobilités a également mobilisé son réseau d’ambassadeurs auprès des députés, des sénateurs et des réseaux de collectivités territoriales.

Cette feuille de route, remise aujourd’hui à Jean-Baptiste Djebbari, a pour but d’envisager comment pérenniser et approfondir les enseignements tirés de la gestion de crise pour aller plus loin dans la mise en œuvre d’une transition écologique et résiliente des mobilités sur les territoires.

Elle s’articule autour de 7 propositions clés :

  • Créer un fonds de solidarité territoriale ;
  • Libérer l’expérimentation territoriale et l’urbanisme tactique ;
  • Veiller aux ressources nécessaires au financement de la mobilité en zones peu denses ;
  • Élargir le champ du forfait mobilités durables et revaloriser son montant pour étoffer le bouquet de services et favoriser l’intermodalité ;
  • Introduire des flexibilités dans le droit du travail en lien avec les mobilités ;
  • Intégrer les mobilités dans le champ de la responsabilité sociétale des entreprises ;
  • Favoriser les mobilités solidaires en les certifiant et en les accompagnant.

« L'objectif de ces propositions est très simple : elles tirent les enseignements de la crise pour faciliter les déplacements et permettre l'émancipation de chacun, libérer les énergies locales et accompagner les initiatives des territoires » souligne Jean-Marc Zulesi, député de la 8ème circonscription des Bouches-du-Rhône.

« En faisant travailler ensemble en mode projet des élus, des startups, des grands groupes, des établissements publics et l’administration, France Mobilités témoigne d’une volonté nouvelle de construire les politiques publiques aux côtés des collectivités au plus près de leurs réalités et des besoins de leurs territoires » ajoute Marc Papinutti, directeur général des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM) au sein du ministère de la Transition écologique.