Rennes obtient la 4e place des villes cyclables

Le Vendredi 21 septembre 2018

Crédits : Fotolia 109799488 web
Rennes aime le vélo et obtient la 4e place des villes cyclables, derrière Strasbourg, Nantes et Bordeaux (catégorie des villes de plus de 200 000 habitants). Des villes dans lesquelles la mobilité douce occupe une place de plus en plus importante au quotidien. Et ce sont les Rennais qui le disent, interrogés dans le cadre d’une vaste enquête sur les déplacements. Retour sur les détails de cette enquête.

Une enquête déplacements pour comprendre les pratiques et les besoins de déplacement des habitants

Plus de 6 000 ménages de Rennes métropole, et plus largement d’Ille-et-Vilaine, ont été interrogés dans le cadre de l’enquête sur les déplacements conduite de janvier à avril 2018. Réalisée tous les dix ans selon la méthodologie nationale standard du Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement).

« L’enquête ménages déplacements est aujourd’hui la source de données de référence pour la connaissance de la mobilité en France »
Olivier Richard, directeur de projets au Cerema

D’après les premiers résultats, la mobilité des habitants est restée stable depuis 2017, avec 1,5 million de déplacements quotidiens dans le département, dont 47 % accomplis par les Rennais.

La voiture est de moins en moins utilisée

C’est l’une des dynamiques observées dans l’étude : les habitants d’Ile et Vilaine sont de plus en plus nombreux à délaisser la voiture. Aujourd’hui, elle représente moins de la moitié des déplacements.

Les transports collectifs urbains en hausse

La part des transports collectifs progresse avec, par exemple, plus d’un déplacement sur cinq réalisé en transports en commun entre Rennes et les autres communes de la métropole (21,9 % en 2018 contre 17,4 % en 2007). Autre chiffre, les habitants de Rennes Métropole effectuent 189 000 déplacements par jour en bus ou en métro.

+34 %

de distance parcourue à vélo entre 2007 et 2018.

Les mobilités douces progressent

La marche et le vélo sont les grandes gagnantes pour les déplacements courts. La marche a fortement augmenté partout : +11 % de déplacements pour Rennes et + 56 % pour le reste de la métropole. Les distances parcourues à vélo augmentent elles aussi de manière significative : + 34 % entre 2007 et 2018. Sur les distances entre 3 et 10 km, le nombre de déplacements a doublé depuis 2007, en lien avec le développement de l’usage du vélo à assistance électrique.

Améliorer encore l’aménagement, avec des pistes mieux identifiées et plus sécurisées, devrait permettre de faire « exploser » l’usage du vélo à Rennes.  Encore quelques petits coups de pédales, le podium n’est pas loin.

Un plan vélo pour aller vers une mobilité plus saine

Présenté par le Premier Ministre Édouard Philippe en présence de François de Rugy et Elisabeth Borne le 14 septembre, le Plan Vélo fait partie de ces dispositifs qui ont à cœur de changer radicalement le mode de vie des Français pour aller vers une mobilité plus saine et plus respectueuse de l’environnement. Ce plan s’inscrit plus largement dans les engagements de l’État en faveur de la mobilité propre et la qualité de l’air qui ont été détaillés en juillet dernier. Le Gouvernement a développé une série d’outils couvrant l’ensemble des moyens de transports et permettant d’accompagner la révolution des mobilités du quotidien : par le développement des Zones à Faible Émission, par le déploiement du Plan Vélo qui vise à multiplier par 3 son usage, par l’initiative French Mobility permettant de faciliter l’innovation dans le secteur ou bien encore par le soutien aux collectivités pour l’accélération de l’installation de bornes de recharges électriques.