Repenser notre relation à la Nature à l’heure de la sixième extinction

Le Vendredi 5 octobre 2018

Crédits : Olivier Brosseau / Terra
A l'occasion du colloque « Repenser notre relation à la Nature à l’heure de la sixième extinction » organisé au ministère de la Transition écologique et solidaire le 5 octobre 2018, un appel à écriture de nouvelles sur ce même thème avait été lancé. La remise du prix et la lecture de la nouvelle lauréate se sont déroulés pendant la 2ème partie du colloque.

Repenser notre relation à la nature

L'appel à écriture invitait les participants à partager leur vision d’une transition écologique et solidaire qui place la relation harmonieuse de l’homme et la nature au cœur des enjeux des années à venir. La biodiversité, les écosystèmes et les services rendus par la nature, ou encore le biomimétisme font partie des priorités de l’action politique du ministère. Mais la transition écologique et solidaire va au-delà de ces sujets savants. Elle nécessite de repenser en profondeur notre relation à la nature, d’interroger et de transformer nos habitudes, notre sensibilité et notre culture. La littérature peut, elle aussi, nous aider à nous représenter cette transition pour mieux l’opérer.

La remise du prix de l'appel à écriture et la lecture de la nouvelle lauréate a eu lieu lors du Colloque de haut niveau sur le thème « Repenser notre relation à la nature à l'heure de la 6ème extinction », le 5 octobre 2018. La nouvelle gagnante est intitulée Enquête sur une partie de la patte avant, de Gérald Gruhn. La nouvelle "Anthémocratie" de Marc-Emmanuel Mage" a reçu le prix spécial du jury.

Le colloque "Repenser notre relation à la Nature à l’heure de la sixième extinction »

Ce colloque proposait d'interroger de manière originale le rôle de la « culture » dans les relations homme-nature en France, de mettre en lumière les inter-dépendances existantes entre les Français et les écosystèmes mondiaux et d'explorer des pistes d’action innovantes pour enrayer le déclin en cours de la biodiversité.