Réunion avec des représentants des sociétés concessionnaires d’autoroutes

Le Vendredi 4 janvier 2019

Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a reçu des représentants des principales sociétés concessionnaires d’autoroutes pour un nouveau point de situation sur les perturbations et les dégâts rencontrés sur le réseau suite au mouvement des Gilets jaunes. Cette réunion fait suite à une première rencontre qui s’était tenue le 18 décembre.

Après une décrue continue depuis plusieurs semaines, seuls quelques points de perturbations subsistent à ce jour sur le réseau. Des actions de dégradation particulièrement violentes restent cependant à déplorer. La Ministre a renouvelé sa plus ferme condamnation de toutes les formes de violence, ainsi que sa totale solidarité avec les agents qui y sont confrontés sur leurs lieux de travail.

« Aucune cause ou revendication ne peuvent justifier de s’en prendre à des personnes ou des biens. Les forces de l’ordre demeurent pleinement mobilisées et le Gouvernement continuera d’être d’une fermeté totale à l’égard de ceux qui commettent de tels actes », a indiqué Elisabeth Borne.

A l’occasion de cette réunion, la Ministre a entamé une discussion avec les sociétés concessionnaires sur l’évolution des tarifs 2019 sur le réseau autoroutier. Cette discussion, annoncée depuis plusieurs semaines, est un préalable avant que toute décision soit prise car le Gouvernement est déterminé à trouver les meilleures solutions en faveur du pouvoir d’achat des usagers.

Cette discussion se mène en tenant compte des contrats liant l’Etat aux sociétés concessionnaires, particulièrement clairs et contraignants en matière d’évolution des tarifs. Par ailleurs, toute initiative de court terme qui s’avérerait défavorable aux usagers sur le long terme ne peut pas constituer une solution crédible.

La Ministre a donc appelé les sociétés concessionnaires à entendre l’attente forte qui s’exprime en faveur du pouvoir d’achat, et à faire des propositions à la hauteur dans le cadre de leurs politiques tarifaire et commerciale. 

Des premières pistes ont été abordées, notamment concernant la situation des usagers réguliers effectuant des trajets domicile-travail, qui vont faire l’objet d’un examen approfondi. Ce travail se poursuivra dans les prochaines semaines.