La route en hiver

Le Vendredi 2 décembre 2016
Afin de limiter les risques d'accidents, le ministère chargé des Transports a mis en place des recommandations à suivre lorsque vous prenez la route en hiver.

Le rôle essentiel des conducteurs et des médias

Conducteurs

Pour chaque conducteur, anticiper en préparant son déplacement, le différer si les prévisions sont mauvaises, adopter une conduite prudente, respecter les consignes de sécurité contribuent à améliorer la sécurité de tous.

Médias

Les médias constituent un élément essentiel de la chaîne d’information qui relie les gestionnaires des réseaux routiers aux usagers de la route.

De façon générale, les radios, les télévisions, la presse écrite et internet sont les principaux vecteurs d’information pour les usagers, en particulier lorsqu’un phénomène météorologique de grande ampleur se produit.

Sur le réseau autoroutier concédé, les informations sur les conditions de circulation sont diffusées en permanence sur la fréquence FM 107.7.

Sur les routes nationales et les autoroutes non concédées, des points d’informations routières sont régulièrement diffusés sur les fréquences FM des antennes régionales de France Bleu, dans le cadre de conventions passées avec les services routiers de l’État.

L'information routière

L’information routière est un axe essentiel d’amélioration de la sécurité routière et de la fluidité du trafic. Elle revêt une importance encore plus grande lors d’épisodes météorologiques hivernaux. Les gestionnaires routiers mettent tout en œuvre pour que l’information soit diffusée au plus prés du temps réel. Pour cela, les informations sont collectées grâce aux patrouilleurs, aux caméras et aux différents capteurs sur la route.

La mise à disposition de l’usager d’une information routière au plus près du temps réel permet de prévenir la congestion et les accidents. Elle offre aux conducteurs la possibilité de choisir les itinéraires les plus appropriés, et le cas échéant elle fournit aux usagers les éléments conduisant à différer un déplacement.

L’information routière met en jeu une véritable chaîne d’échanges de données. Un dispositif informatique innovant relie directement les centres de gestion du trafic des directions interdépartementales des routes (DIR) et les postes de commandement autoroutiers aux outils de diffusion de l’information routière, par le biais du site Internet Bison Futé.

Les principaux vecteurs d’information vers les usagers 

  1. La signalisation routière : panneaux de signalisation, panneaux à messages variables ;

  2. Les radios : la radio FM 107.7 sur le réseau autoroutier concédé, les radios régionales (dont France-Bleu sur le réseau routier national non concédé) et les radios généralistes (lors des "points routes" notamment) ;

  3. Les sites internet : Bison Futé, les sites des gestionnaires de réseaux routiers sur lesquels des webcams permettent une visualisation en temps réel, les sites des fournisseurs d’information routière privés ;

  4. Les appareils embarqués : navigateurs GPS des véhicules, équipements connectés d’aide à la conduite.

Circuler en hiver : les règles de base

Quand les conditions climatiques hivernales rendent les routes difficilement praticables et particulièrement dangereuses, pour éviter tout accident ou pour éviter de rester bloqué sur un axe, mieux vaut être informé et préparé !

Le site Internet Bison Futé (et son application pour smartphones) permet aux utilisateurs de connaître en temps réel les conditions de conduite hivernales sur le réseau routier national. Cette information est disponible durant toute la période de viabilité hivernale (du 15 novembre au 15 mars).

Site de Bison Futé : Conditions de conduite hivernale
Crédits : MEEM

Pour les principaux axes routiers, les conditions de conduite hivernale sont renseignées sur une carte via un code de 4 couleurs. Les usagers de la route sont incités à adopter des comportements de prudence, adaptés à chaque situation :

  • VERT : les conditions de conduite sont normales. Les conducteurs doivent néanmoins rester prudents. Une route ne peut jamais être considérée sans danger ;
  • JAUNE : les conditions sont rendues délicates par la possible présence de plaques de verglas ou de neige. Il est conseillé aux conducteurs de réduire leur vitesse et d’être très vigilants. Il faut augmenter la distance entre les véhicules. Les pneus hiver sont conseillés. Les risques de blocage de la route sont faibles pour les véhicules légers mais possibles pour les véhicules lourds ;
  • ROUGE : les conditions sont difficiles en raison d’une chaussée verglacée ou enneigée. Les conducteurs doivent monter les équipements hivernaux adaptés aux conditions. Il est sinon préférable de différer son déplacement. Les risques de blocage de la route sont élevés ;
  • NOIR : les conditions de conduite sont jugées « impraticables ». Les conducteurs ne peuvent circuler. Le blocage de la route est effectif.

Pour faciliter l’information de chacun sur les conditions de circulation, la consultation du site Internet Bison Futé et sa version pour les mobiles fournit une information au plus près du temps réel. Vous pouvez également le consulter via la nouvelle application Bison Futé disponible gratuitement en téléchargement pour les smartphones sous IOS et sous Android.

[Infographie] Les bons réflexes pour circuler en hiver

  [Infographie] Les bons réflexes pour circuler en hiver

Afficher la version texte de l'infographie

Avant de partir

L'hiver approche, faites le point sur l'état de votre véhicule :

  • Niveaux (huile, liquide du lave glace etc) ;
  • Pression des pneus ;
  • Éclairage ;
  • Chauffage et ventilation...

En vue de votre déplacement, assurez-vous que vous êtes bien équipé :

  • Gilets haute visibilité et triangle de signalisation ;
  • Chaînes ou équipements spéciaux ;
  • Liquide antigel ;
  • Bombe antigivre ou raclette ;
  • Câble de démarrage ;
  • Lampe de poche ;
  • Vêtements chauds ;
  • Eau et nourriture...

Informez-vous et restez informé :

En cas d'annonce de risques importants ou exceptionnels, différez votre départ.

Sur la route

Adaptez votre conduite :

  • Réduisez votre vitesse ;
  • Augmentez les distances de sécurité ;
  • Évitez les manœuvres brutales ;
  • Ne dépassez pas les engins de salage et de déneigement et facilitez leur passage ;
  • Écoutez les radios locales ou FM 107.7.

Si vous devez mettre des chaînes:

  • Faites un essai de montage avant le départ ;
  • Garez-vous à l'écart de la chaussée pour le montage ;
  • Posez les chaînes sur au moins 2 roues motrices (limite de vitesse avec des chaînes : 50 km/h) ;
  • Vérifiez leur tenus régulièrement et retirez-les dès qu'elles ne s'imposent plus.

Si la circulation est bloquée :

  • Sur route, garez-vous sur le bas-côté ;
  • Sur autoroute, ne stationnez pas sur la bande d'arrêt d'urgence, mais restez sur la file de droite, sauf indication contraire des services d'intervention ou des panneaux à message variable ;
  • Tenez-vous informé (radio, téléphone).

En cas de vigilance rouge, n’entreprenez aucun déplacement autres que ceux absolument indispensables

Lorsque la vigilance rouge est activée dans votre région, suivez quelques recommandations :

En cas d’obligation de déplacement :

  • Signalez votre départ et votre lieu de destination à vos proches ;
  • Munissez-vous d’équipements spéciaux adaptés à votre véhicule ;
  • Respectez scrupuleusement les déviations et les consignes de circulation ;
  • Prévoyez un équipement minimum (couverture, lampe de poche, eau et gâteaux secs) au cas où vous seriez obligés d’attendre plusieurs heures sur la route à bord de votre véhicule ;
  • Ne quittez votre véhicule sous aucun prétexte autre que sur sollicitation des sauveteurs.

Quelles sont les conséquences possibles d’une alerte rouge ?

  • De très importantes chutes de neige ou du verglas sont attendues, susceptibles d’affecter gravement les activités humaines et la vie économique ;
  • Les conditions de circulation risquent de devenir rapidement difficiles sur l’ensemble du réseau ;
  • De très importants dégâts peuvent affecter les réseaux de distribution d’électricité et de téléphone pendant plusieurs jours ;
  • De très importantes perturbations sont à craindre concernant les transports aériens et ferroviaires.

En cas de vigilance orange évitez de prendre la route

Lorsque la vigilance orange est activée dans votre région, suivez quelques recommandations :

  • Différez tous les déplacements non indispensables ;
  • Soyez prudents et vigilants si vous devez absolument vous déplacer ;
  • Privilégiez les transports en commun (train, tram, métro…) ;
  • Renseignez-vous sur les conditions de circulation auprès de Bison Futé et Sytadin pour l’Île-de-France ;
  • Préparez votre déplacement et votre itinéraire ;
  • Respectez les restrictions de circulation et déviations mises en place ;
  • Facilitez le passage des engins de dégagement des routes et autoroutes, en particulier en stationnant votre véhicule en dehors des voies de circulation ;
  • Dégagez la neige et salez les trottoirs devant votre domicile, tout en évitant d’obstruer les regards d’écoulement des eaux.

Quelles sont les conséquences possibles d’une alerte orange ?

  • Des chutes de neige ou du verglas, dans des proportions importantes pour la région ;
  • Les conditions de circulation peuvent devenir rapidement très difficiles sur l’ensemble du réseau, tout particulièrement en secteur forestier où des chutes d’arbres peuvent accentuer les difficultés ;
  • Les risques d’accident sont accrus. 

Les équipements nécessaires pour rouler en hiver

Quand les conditions climatiques hivernales rendent les routes difficilement praticables et particulièrement dangereuses, pour éviter tout accident ou pour éviter de rester bloqué sur un axe, mieux vaut être informé et préparé !

Des pneumatiques adaptés

Seuls éléments de contact entre le véhicule et la route les pneumatiques assurent plusieurs fonctions : la motricité, le maintien d’une trajectoire (tenue de route) et le freinage ; ceci à la condition de disposer d’une certaine adhérence.

Pour que l’adhérence soit conservée lors de conditions de conduite hivernale, il faut que le pneu soit constitué d’une nature de gomme restant souple à basse température, qu’il dispose de lamelles améliorant l’accrochage sur les surfaces glissantes et qu’il comporte des rainures larges et profondes permettant l’évacuation de l’eau et/ou de la neige.

Il n’existe pas en France d’obligation réglementaire d’équiper son véhicule de pneumatiques spécifiques "hiver".

Des équipements spécifiques pour la neige : les chaînes

Ces équipements hivernaux sont amovibles et montés manuellement autour des pneumatiques.

Les chaînes sont des équipements obligatoires sur les sections de routes délimitées par le panneau « chaînes à neige obligatoires ».

Il existe des systèmes de montage rapide (sans déplacement du véhicule) largement préférable au système classique et des chaînes automatiques généralement utilisés par les poids lourds, embrayables et débrayables depuis la cabine.

Quel que soit le dispositif, le principe des chaînes est toujours le même : interposer entre les pneumatiques et la neige une chaîne qui va donner de l’adhérence en s’ancrant dans la couche de neige. Ces dispositifs ne peuvent être utilisés qu’à allure réduite et seulement sur la neige.

Les chaînes à neige sont obligatoires sur au moins deux roues motrices pour une voiture.