Signature du « Pacte National sur les emballages plastiques »

Le Jeudi 21 février 2019

Crédits : A. Bouissou/Terra
Brune Poirson a signé, le 21 février 2019, le « Pacte National sur les emballages plastiques » avec différentes entreprises et deux ONG avec le soutien de la Fondation Ellen MacArthur. Objectif : s’engager collectivement pour devenir acteurs de l’économie circulaire et faire en sorte que le plastique ne devienne jamais un déchet.

Le pacte National sur les emballages plastique : « un évènement fondateur »

Conscients de ces enjeux et de l’importance d’accélérer la transition vers une économie circulaire, les entreprises Auchan Retail France, Biscuits Bouvard, Carrefour, Casino, Coca-Cola European Partners, Danone, Franprix, L´Oréal, LSDH, Monoprix, Nestlé France, Système-U, Unilever et deux ONG : la Fondation Tara Expéditions et le WWF France, se sont engagées en signant ce « Pacte National sur les emballages plastique. Les actions concrètes prévues dans le Pacte doivent ainsi permettre d’éliminer les emballages en plastique problématiques ou inutiles, en particulier dans les enseignes de grande distribution ». Alors que Pascal Canfin, directeur du WWF France, a rappelé que cette signature est un « événement fondateur » et a félicité les signataires, la ministre s’est dite fière de ce pacte qui « met en route de vraies solutions pour la transition écologique ». Chacun des participants a mis en avant l’ambition du Pacte et la volonté de prendre part au changement.

À travers cette signature, les acteurs s’engagent notamment à :

  • établir une liste des emballages devant être désignés comme problématiques ou inutiles et pour lesquels des mesures pour leur élimination devront être prises ;
  • atteindre collectivement 60% d’emballages plastiques effectivement recyclés d’ici 2022 ;
  • éco-concevoir les emballages pour les rendre réutilisables, recyclables ou compostables à 100% d’ici 2025 ;
  • mener des actions de sensibilisation et de pédagogie auprès du grand public sur les enjeux de la pollution plastique.

Les pouvoirs publics, la Fondation Tara Expéditions et le WWF France s’assureront que les entreprises signataires respectent bien leurs engagements. Dès 2021, des travaux seront réalisés tous les six mois afin d’évaluer les avancées qui seront rendues publiques annuellement. Ainsi, les entreprises signataires devront par exemple indiquer le taux de matières plastiques recyclées incorporées dans les emballages. Ce Pacte rejoint le réseau des « Plastics Pact » de la Fondation Ellen MacArthur, une plateforme de coopération et d’échange fédérant les initiatives nationales autour d’une vision commune pour une économie circulaire pour les plastiques.

Quelques exemples concrets illustrant les engagements du Pacte :
Certaines marques de lessive seront désormais emballées dans des contenants 100% recyclable. Progressivement ces emballages contiendront de la matière recyclée avec l’ambition d’y incorporer 50% de matière plastique recyclée et jusqu’à 100% pour certains autres produits d’entretien courant.
Mise en place d'un espace BIO où les fruits et légumes, les céréales et légumineuses ne sont pas emballés mais en vrac.
Mise sur le marché français d’une gamme de shampoing et d’après-shampoing dont les flacons seront entièrement constitués de matières recyclées.

Mieux comprendre les enjeux liés au plastique 

Les emballages plastiques sont principalement utilisés pour le conditionnement, le transport et la protection des produits consommés au quotidien par les Français. Ils représentent un tiers du plastique utilisé mais près de 60% de celui-ci se retrouve dans la nature et les océans. Selon la Fondation Ellen MacArthur, au moins 8 millions de tonnes de plastique se frayent un chemin jusqu’aux écosystèmes marins chaque année – ce qui équivaut à décharger chaque minute le contenu d’un camion poubelle en mer. Si rien n’est mis en œuvre, ce nombre passera à deux par minute, d’ici à 2030, et à quatre par minute, d’ici à 2050, précise la Fondation.