Statistiques du trafic aérien

Le Vendredi 20 juillet 2018
L'application relative aux mouvements d'avions mensuels, l'indicateur mensuel du trafic aérien (tendanCiel) et le Bulletin Statistique du trafic aérien commercial rassemblent des données essentielles du trafic aérien.

Trafic aérien mensuel

Mois par mois, découvrez le trafic aérien en volume (mouvements d'avions) dans les principaux aéroports français et frontaliers.

tendanCiel, l’indicateur mensuel du trafic aérien commercial

L’indicateur mensuel du trafic aérien commercial, tendanCiel, fournit les données du trafic des passagers, des principales liaisons aéroportuaires, les chiffres du pavillon français et du trafic aéroportuaire, ainsi que les retards au départ des vols avec passagers et les mouvements IFR (vols aux instruments) contrôlés.

Le numéro du mois - Juin 2018

Dans un contexte social plus apaisé que les mois précédents, la croissance du trafic connaît une nouvelle embellie en cette fin du premier semestre avec une hausse de +6,8% du nombre de voyageurs en juin, soit plus d’un million de passagers supplémentaires. En cumul annuel, la progression du trafic s’établit à +4,8% au terme du semestre avec le cap des quatre-vingts millions de voyageurs aériens franchi pour la première fois à ce stade de l'année. Contrepartie de la hausse du trafic, la ponctualité des vols se détériore dans l’ensemble de l’Europe.

Le marché intérieur poursuit sa croissance en juin (+2,8%). Il reste essentiellement soutenu par l’expansion continue des liaisons transversales métropolitaines (+8,4%) et celui des lignes reliant la Métropole aux Outre-Mer (+8,0%) sur lesquelles les Antilles (+8,4%) progressent désormais presque autant que La Réunion (+8,8%). En Métropole, les liaisons desservant Paris résistent un peu mieux que les mois précédents (-0,9%) mais restent nettement en repli sur l'ensemble du premier semestre (-3,4%). En cumul annuel, le trafic intérieur est en hausse de +2,2% sur les six premiers mois de 2018.

Le trafic international renoue en juin avec une croissance très intense (+7,8%), en particulier sur les liaisons extra européennes (+13,5%). Le trafic bondit de façon spectaculaire avec l’Afrique (+21,1%) mais aussi très significativement avec l’Asie (+12,1%) ; le Maghreb fait preuve d'un dynamisme plus que certain (+27,5%), une pointe exceptionnelle est même enregistrée sur la Tunisie (+40,2%) qui confirme son rang de destination du moment sur le semestre (+17,7%). En Amérique (+8,2%), la croissance est alimentée par le dynamisme du marché de l’Atlantique Nord (+10,3%) alors que le Centre et le Sud du continent font montre de stabilité (+0,5%). En comparaison, la tendance sur l’Europe apparaît un peu plus modérée (+5,5%) avec, comme en mai, une tendance plus appuyée vers le Sud du continent (Espagne, Portugal, Grèce, Malte…) ainsi que vers les Balkans (Roumanie, Bulgarie, Croatie, Serbie…). En cumul annuel, le trafic international progresse de +5,5% avec des valeurs s’étalonnant, selon les continents, entre +7,8% pour l’Afrique et +3,5% pour l’Amérique.

Côté transporteurs, la fin du conflit Air France se traduit par un certain rééquilibrage du partage de la croissance entre le pavillon français et ses concurrents. Si les uns et les autres réalisent des performances similaires sur le marché intérieur (+2,8% contre +2,9%), c’est comme le mois précédent à l’international que se creuse l’écart entre les opérateurs (+7,1% contre +8,1%) au détriment des compagnies hexagonales. Le différentiel de croissance en défaveur des entrepreneurs tricolores s’établit en juin à -2,2 points mais atteint -5,2 points sur le semestre. Apprécié en cumul annuel, l'effritement de la part de marché du pavillon national se stabilise au terme du mois de juin mais reste à un niveau marqué : -1,2 point en passagers comme en passagers kilomètres transportés (PKT) contre respectivement -1,3 et -1,1 point fin mai.

Côté aéroports, Nantes (+13,9%) et Lyon (+10,1%) se distinguent en juin par une croissance à deux chiffres tandis que Beauvais poursuit sa lente convalescence (+1,1%) ; les autres plateformes majeures enregistrent une hausse relativement homogène de leur fréquentation s'échelonnant entre +6,4% (Bordeaux) et +4,1% (Toulouse). En cumul annuel, à l'issue du premier semestre, les deux aéroports parisiens progressent de concert à +3,0% et frôlent ensemble le seuil des cinquante millions de passagers ; en région, Nantes reste solidement premier de cordée (+13,9%), loin devant Lyon (+7,4%), Bâle-Mulhouse (+6,9%) et Bordeaux (+6,3%) ; à l'exception de Beauvais (-0,8%), les autres aéroports approchent sinon passent le cap des 5% de hausse.

Côté régularité, en phase avec une détérioration de la situation constatée à l'échelle continentale par Eurocontrol sur le semestre, à laquelle se sont ajoutées en juin des perturbations dans les domaines sociaux et techniques en France, les indicateurs régressent de façon conséquente et atteignent en juin des valeurs critiques : le taux des vols retardés de plus d'un quart d'heure au départ atteint 37,0 %, soit 9,7 points de plus qu'en juin 2017 ; le retard moyen au départ (tous vols confondus) s'élève à 20,9 minutes, soit 5,7 de plus que l'an dernier. Les indicateurs ont atteint leurs valeurs maximales (respectivement 47,7% et 27,7 minutes) lors des trois séquences de grève touchant le Centre en Route Sud-Est (week-ends des 9/10, 16/17 et 23/24 juin) ainsi que la journée du 26 en raison d’une défaillance du système de traitement des plans de vol (STPV).

Côté mouvements aériens, après la parenthèse de mai, le nombre de mouvements contrôlés en France métropolitaine repart à la hausse (+1,3%) grâce à la croissance des survols du territoire (+2,4%). Concernant les seuls mouvements touchant les aéroports français (+0,2%), l'équilibre est atteint par une progression des vols à l'international et l'Outre-Mer (+0,8%) qui parvient avec peine à compenser le repli des seuls vols domestiques (-1,3%).

 

Le bulletin statistique annuel

Le Bulletin Statistique de la Direction Générale de l'Aviation Civile est élaboré à partir des informations de trafic commercial provenant des aéroports français et fournies par les transporteurs aériens.

Le Bulletin statistique annuel regroupe un ensemble de données relatives au transport aérien en France selon trois chapitres :

  • Les résultats de trafic par liaison ;
  • Le trafic des aéroports ;
  • Le trafic des transporteurs.

Il est élaboré par la Direction générale de l’Aviation civile à partir des informations de trafic commercial provenant des aéroports français et fournies par les transporteurs aériens, conformément à l’arrêté ministériel du 9 février 2012. Les données sont consolidées par la DGAC après harmonisation, analyse par numéro de vol, et éventuelles corrections apportées en concertation avec les services aéroportuaires et/ou les services de l’Aviation civile concernés.

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser