Systèmes de réfrigération : la France soutient une chaîne de froid plus durable en signant la Déclaration de Rome

Le Mardi 19 novembre 2019

Crédits : L. Mignaux/Terra
La 31ème réunion des Parties du Protocole de Montréal, qui réunit les pays membres des Nations Unies sur la protection de la couche d’ozone, s’est tenue du 4 au 8 novembre dernier à Rome. A cette occasion, l’Italie a porté une déclaration pour promouvoir une chaîne du froid durable qui a été présentée à l’ouverture du segment de haut niveau. La France soutient la Déclaration de Rome pour aller vers des systèmes de réfrigération plus efficaces, sans impact sur la couche d’ozone et le réchauffement climatique.
Pour aller vers une économie bas-carbone, il est nécessaire d’engager une transition pour une chaîne de froid plus durable afin de limiter les pertes et gaspillages alimentaires, aujourd'hui responsables de 8 à 10 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, tout en assurant la sécurité sanitaire des aliments à travers le monde.
Élisabeth Borne

Des mesures immédiates pour réduire l’impact climatique des systèmes de climatisation et de réfrigération

La Déclaration de Rome est complémentaire aux actions initiées par la France dans le cadre de sa présidence du G7, en particulier l’Engagement de Biarritz qui encourage des mesures immédiates pour réduire l’impact climatique des systèmes de climatisation et de réfrigération, notamment en améliorant leur efficacité énergétique.

Le Gouvernement a d'ores et déjà pris des mesures concrètes sur ce sujet, en particulier pour accélérer la diminution de la consommation des HFC (hydrofluorocarbures), fluides réfrigérants présentant un fort impact climatique, et pour promouvoir les économies d'énergie.

Des solutions orientées vers des équipements plus respectueux de l'environnement

Une taxe sur les HFC entrera ainsi en vigueur dès le 1er janvier 2021 afin d'orienter les professionnels vers des solutions et des équipements plus respectueux de l'environnement. Cette mesure va de pair avec un dispositif de suramortissement destiné à accompagner, dès maintenant, l’effort d’investissement des entreprises dans cette transition.

Pour promouvoir l'efficacité énergétique, le Gouvernement met en place un dispositif renforcé de certificat d'économies d'énergies. Au niveau européen, de nouveaux niveaux de performances énergétiques et environnementales pour les équipements de réfrigération commerciale et les réfrigérateurs entreront en vigueur à partir du 1er mars 2021.