Le Tour de France des sites et paysages

Le Mardi 26 juin 2018

Crédits : DREAL
Du 7 au 29 juillet 2018, le ministère de la Transition écologique et solidaire s'associe au Tour de France pour présenter un panorama de la variété de paysages situés le long des 3351 kilomètres du parcours cycliste. A cette occasion, retrouvez chaque jour les 21 étapes du Tour de France des sites et paysages 2018 à travers une présentation des sites classés et des espaces naturels, agricoles ou urbanisés qui font la beauté du territoire français.

Les 21 étapes du Tour de France 2018

Les 21 étapes du Tour de France 2018

Afficher la version texte de l'infographie

7 juille 1. Noirmoutier - Fontenay-le-Comte : 189 km

8 juillet 2. Mouilleron-Saint-Germain - La-Roche-sur-Yon : 183 km

9 juillet. 3. Cholet-Cholet (clm) : 35 km

10 juillet 4. La Baule-Sarzeau : 192 km

11 juillet 5. Lorient-Quimper : 203 km

12 juillet 6. Brest - Mûr de Bretagne : 181 km

13 juillet 7. Fougères-Chartres : 231 km

14 juillet 8. Dreux-Amiens : 181 km

15 juillet 9. Arras-Roubaix : 154 km

16 juillet Annecy

17 juillet 10. Annecy - Le Grand-Bornand : 159 km

18 juillet 11. Albertville - La Rosière : 108 km

19 juillet 12. Bourg-Saint-Maurice - L'Alpe-D'Huez : 175 km

20 juillet 13. Bourg-D'Oisans - Valence :169 km

21 juillet : 14. Saint-Paul-Trois-Châteaux - Mende : 187 km

22 juillet 15. Millau-Carcassonne : 181 km

23 juillet : Carcassonne

24 juillet 16. Carcassonne - Bagnères-de-Luchon : 218 km

25 juillet 17. Bagnères-de-Luchon - Saint-Lary-Soulan : 65 km

26 juillet 18. Trie-sur-Baïse - Pau : 172 km

27 juillet 19. Lourdes-Laruns : 200 km

28 juillet : 20. Saint-Pée-sur-Nivelle - Espelette : 31 km

29 juillet 21. Houilles - Paris : 115 km

ÉTAPE n°1 : samedi 7 juillet – Noirmoutiers-en-l’Ile/Fontenay-le-Comte

ÉTAPE n°2 : dimanche 8 juillet - Mouilleron-Saint-Germain /La Roche-sur-Yon

La deuxième étape du Tour de France, emmène les cyclistes sur 185 km de plat entre Mouilleron-Saint-Germain et La Roche-sur-Yon.

Le paysage du jour : le haut bocage vendéen

Véritable chaîne collinaire, le haut bocage vendéen domine les plateaux vendéens et maugeois. Ponctuées de bourgs étagés, les crêtes offrent des vues panoramiques spectaculaires et structurent fortement l’organisation du paysage. Son maillage s'articule autour de vallées profondément encaissées aux ambiances pittoresques. Marqué par une agriculture de polyculture élevage très dynamique, ce paysage de bocage, encore très dense par endroits, est dominé par des collines coiffées de châtaigneraies.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape :

Au cours de cette étape, les coureurs vont traverser pas moins de 4 types de paysages des Pays-de-la-Loire - appelées unités paysagères - possédant chacune leurs caractéristiques propres, une organisation spatiale et des évolutions spécifiques :

Les unités paysagères sont des parties continues de territoire formant un ensemble cohérent et singulier d’un point de vue paysager. Définies dans les atlas de paysages, les unités paysagères peuvent délimiter des espaces naturels, ruraux, urbains, industriels... Ces unités paysagères sont décrites dans l’atlas des paysages des Pays-de-la-Loire.

Sites classés :

Un site classé au titre du code de l’environnement est un espace naturel de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque, reconnu pour la valeur de son paysage. Cette procédure est très utilisée pour la protection et la conservation en l’état d’un "paysage" considéré comme remarquable ou exceptionnel.

Cette étape passe à proximité, longe ou traverse les sites suivants, entre le point de départ et d’arrivée :

  • Le moulin, la chapelle votive et leurs abords (site inscrit/classé)
  • Le mont des Alouettes (site inscrit/classé)
  • Le vieux château de Montaigu, ses remparts et ses douves (zone de protection)

 

ÉTAPE n°3 – lundi 9 juillet 2018 - Cholet / Cholet

Pour ce premier contre-la-montre, les coureurs vont parcourir 35 km dans les bocages qui environnent la ville de Cholet.

Le paysage du jour : les bocages vendéens et maugeois

Caractérisés par des champs et cultures encadrés de haies, de talus et de taillis, les bocages vendéens et maugeois offrent une alternance entre un plateau aux ondulations souples et des vallées encaissées. Dans les secteurs de vallées, les trames de haies plus denses soulignent les mouvements du relief. Le bocage, par son alternance de prairies, de haies et de fossés, joue un rôle écologique non négligeable, notamment en favorisant la préservation de corridors biologiques.

La caravane du Tour de France pourra également admirer l’unité architecturale et la présence de points de repères sur le plateau : clochers, silhouette des bourgs, bâti rural.

Pour en savoir plus sur l'unité paysagère des bocages vendéens et maugeois , consultez l’atlas des paysages des Pays-de-la-Loire.

ÉTAPE n°4 – mardi 10 juillet 2018 - La Baule/ Sarzeau

 

ÉTAPE n°5 : mercredi 11 juillet – Lorient / Quimper

Lors de cette étape bretonne du Tour de France, les cyclistes vont parcourir 284 km entre Lorient et Quimper.

Le paysage du jour : l’Aven-Bélon

L’Aven et le Bélon sont deux rias caractéristiques de la Bretagne, aux rivages boisés ou agricoles. Soumises au régime des marées, ces rivières servent d’abris aux bateaux (zones de mouillage) et se rassemblent dans une embouchure commune, au droit de Port Manech (Nevez), et Kerfany (Moëlan-Sur-mer) et Riec sur Bélon.

Les paysages et les ambiances offertes par ce territoire ont contribué au développement de l’école de peinture dite de « Pont Aven » qui a rassemblé les grands peintres (Gauguin, Sérusier, Bernard…) et qui fait encore actuellement la réputation de la ville de Pont-Aven.

Ce secteur est aussi réputé pour la production ostréicole, notamment les huîtres plates du Bélon.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape :

Au cours de cette étape, les coureurs vont traverser 11 types de paysages - appelées unités paysagères - possédant chacune leurs caractéristiques propres, une organisation spatiale et des évolutions spécifiques :

  • La côte et le rade de Lorient
  • La vallée de la Laïta
  • Les portes intérieures de Cornouaille
  • La Cornouaille littorale
  • La Cornouaille fouesnantaise
  • La Cornouaille intérieure
  • Les montagnes noires
  • Le bassin de Châteaulin
  • La cuvette du Porzay
  • L’ouest Cornouaille
  • Le cœur de la Cornouaille 

Les unités paysagères sont des parties continues de territoire formant un ensemble cohérent et singulier d’un point de vue paysager. Définies dans les atlas de paysages, les unités paysagères peuvent englober des espaces naturels, ruraux, urbains, industriels... Ces ensembles paysagers sont décrits dans l’atlas des enjeux paysagers du Finistère et l’atlas des paysages du Morbihan.

Les sites classés croisés au cours de l'étape

Entre le point de départ et d’arrivée, la caravane du Tour va passer à proximité, longer ou traverser les sites suivants, :

  • Dunes et étang littoraux
  • River de l'anse Saint-Laurent à Beuzex-Conq
  • Anse Saint-Laurent ( lieu-dit Keraliot coat-ar-menez)
  • Vieux moulin de Chef du bois
  • Crete 263 au lieu-dit Roc'h veur
  • La rosière des portes
  • Sommet du Karregantan
  • Sommet du Menez-Hellen
  • Placitre parcelles n°553 ( Chapelle Notre-Dame de Kergoat)
  • Montagne de Locronan
  • Eperon de GRIFFONES
  • Immeubles de la Place Terre-au-Duc
  • Mont Frugy
  • Domaine de Laniron et les bords de l'Odet en aval de Quimper

ÉTAPE n°8 – Samedi 14 juillet 2018 - Dreux / Amiens Métropole

ÉTAPE n°9 – dimanche 15 juillet 2018 – Arras Citadelle / Roubaix

Entre Arras Citadelle et Roubaix, cette étape du Tour de France 2018 emmène les spectateurs sur 156,5 km de route accidentée en bordure de 9 typologies de paysages typiques de la région.

Le paysage du jour : les terrils de Rieulay et Auberchicourt

Les terrils témoignent de la transformation d’un paysage autrefois rural : trois siècles d’exploitation du charbon ont modifié les caractères physiques du territoire mais aussi créé de nouveaux établissements humains, engendré des migrations et développé des cultures qui font à leur tour partie du paysage. L’inscription du Bassin minier au Patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que Paysage culturel évolutif permettra de perpétuer l’histoire de cette « chaîne des terrils » unique en Europe, et de la conter aux générations futures comme récit humain que tissent le temps et la mémoire.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Cette étape traverse les unités paysagères « le val de Scarpe », « la vallée de la Sensée », « les grands plateaux artésiens et cambrésiens », « la vallée de l’Escaut », « le bassin douaisien », « la plaine de la Scarpe », « la Pévèse », « les campagnes urbaines sud et est » et « la métropole dense » décrites dans l’atlas des paysages du Nord-Pas-de-Calais.

Ces unités sont regroupées en grands paysages régionaux, dont quatre sont concernés par l’étape du jour : les paysages des belvédères d’Artois et des vallées de la Scarpe et de Sensée ; les paysages des grandes plaines arrageoises et cambrésiennes ; les paysages miniers ; les paysages de la Pévèle et de la Scarpe, et Paysages métropolitains.

Sites classés

En plus du site « Terrils du Bassin minier Nord-Pas de Calais » dont une partie est présentée à la rubrique « Le paysage du jour », cette étape passe à proximité, traverse ou longe les sites suivants, entre les points de départ et d’arrivée :

  • Places d'Arras
  • Domaine de Vaudry-Fontaine
  • Saint-Roch
  • Sainte-Marie Est et Ouest
  • Germignies Sud et Nord
  • Pecquencourt-Rieulay, dit ""Terril des Argales"
  • Moulin de Vertain
  • Ensemble formé par le champ de bataille de Bouvines et ses abords
  • Parc Barbieux
  • Moulin du Coulombier

 

Accédez à l’inventaire des sites du Nord-Pas-de-Calais

ÉTAPE n°10 – mardi 17 juillet 2018 - Annecy / Le Grand-Bornand

Pour cette première étape de montagne, les coureurs du Tour de France 2018 vont parcourir 158,5 km entre Annecy et Le Grand-Bornand

Le paysage du jour : Le plateau des Glières

Encadré par les montagnes des Frêtes et des Auges, entre 1300 et 1800 mètres d’altitude, le plateau des Glières est un site exceptionnel. Caractérisé par son accès difficile, il se compose de vastes alpages ponctués de forêts de sapins, cernés par d’impressionnantes falaises rocheuses ; Cet espace à l'écart du monde, où la présence humaine est discrète, est un haut lieu de la Résistance, reconnu au niveau national.

C’est également un espace de pleine nature au cœur de la Haute-Savoie !

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Cette étape traverse six unités paysagères, c’est-à-dire six parties continues de territoire formant un ensemble cohérent et singulier d’un point de vue paysager :

Sites classés croisés au cours de l’étape

Cette étape passe à proximité, longe ou traverse différents sites considérés comme remarquables ou exceptionnels :

En savoir plus sur les sites classés de la Haute-Savoie

ÉTAPE n°11 – mercredi 18 juillet 2018 – Albertville / La Rosière

L’étape du jour va conduire les cyclistes à franchir les 108 km qui rallient Albertville à La Rosière. À la clef : 4 unités paysagères traversées par les coureurs et 3 sites à admirer pour les spectateurs.

Le paysage du jour : Le Beaufortain / Val d’Arly

Dans le prolongement du massif du Mont-Blanc, ce territoire a des accents proches des paysages haut-savoyards et suisses avec une forte présence de la forêt et des alpages. C’est le territoire des 1000 chalets, ces constructions traditionnelles accrochées aux versants des vallées.

On traverse le site classé du « Col du Cormet de Roselend », un alpage historique du massif du Beaufortain, totalement façonné par l’homme depuis le Moyen-Âge, où est probablement né le premier fromage Beaufort.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Cette étape traverse les unités paysagères suivantes :

Sites classés

Cette étape passe à proximité, longe ou traverse les sites suivants, entre les points de départ et d’arrivée :

En savoir plus sur les sites classés de la Savoie et de la Haute-Savoie.

ÉTAPE n°12 : jeudi 19 juillet – Bourg-Saint-Maurice Les Arcs/L'Alpe d'Huez

ÉTAPE n°13 – vendredi 20 juillet 2018 – Bourg d’Oisans / Valence

Après 3 jours dans les Alpes, les coureurs vont quitter la montagne pour retrouver la plaine, à travers 169,5 km qui les conduiront notamment au pied du Vercors.

Le paysage du jour : La plaine du bas Grésivaudan au pied du Vercors

Paysage de transition entre les majestueux plateaux calcaires du Vercors et la vallée de l’Isère, cette vaste plaine annonce la vallée du Rhône. En longeant les rebords du Vercors, on passe au pied des sites classés des Grands Goulets et de Combe Laval, paysages grandioses de reculées karstiques et de gorges. La plaine du bas-Grésivaudan et Bas-Royans est très marquée par une ressource patrimoniale, la nuciculture ou culture de la noix. Une plaine entière devenue verger, un exemple rare de paysage !

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Entre Bourg d’Oisans et Valence, cette étape traverse les unités paysagères suivantes :

Sites classés

Cette étape passe à proximité, longe ou traverse les sites suivants, dont le caractère artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque justifie une reconnaissance et une protection particulières :

Les sites classés de l'Isère et de la Drôme

Les sites et paysages de la région Auvergne-Rhône-Alpes

ÉTAPE n°14 : samedi 21 juillet – Saint-Paul-Trois Châteaux/Mende

ÉTAPE n°15 – dimanche 22 juillet 2018 - Millau / Carcassonne

Cette 15ème étape offre un panorama exceptionnel sur les départements de l’Aude et du Tarn et traverse 5 unités paysagères.

Le paysage du jour : le pic de Nore

En franchissant ce point culminant de la montagne Noire, les coureurs basculeront d’un versant nord sous influence d’un climat atlantique marqué, abrupt, couvert de forêts sombres de chênes, hêtres, sapins et épicéas, à un versant sud plus doux, plus ouvert et moins vallonné, couvert d’une végétation méditerranéenne. Ce sommet, surnommé le petit Ventoux du fait de son exposition à un vent fort et de son émetteur télé, offre en cas de conditions optimales un vaste panorama sur la chaîne des Pyrénées.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape 

Au cours des 181,5 km de cette étape, la caravane du Tour va traverser les unités paysagères suivantes :

Sites classés

Avant l’arrivée à Carcassonne (dont la Cité, site classé et bien UNESCO, fait aussi l’objet d’une Opération Grand Site), cette étape passe :

  • à proximité des rochers du Sidobre : roc et grotte de la Balme ;
  • au sein du site inscrit du village d’Hautpoul dans le Tarn ;
  • à proximité du canal du Midi (site classé et bien UNESCO) et de ses paysages ;
  • à proximité du Bastion du Calvaire. 

ÉTAPE n°16 –mardi 24 juillet 2018 Carcassonne / Bagnères-de-Luchon

218 km de montagne sont au programme de cette 16ème étape du Tour de France 2018. Le parcours offre aux spectateurs l’occasion d’admirer des paysages typiques de l’Aude et de l’Ariège.


Le paysage du jour : La montagne du Plantaurel

Géologiquement cette montagne est constituée de plis calcaires qui traversent le département de l'Ariège d'est en ouest au sud de la cuesta des poudingues de Palassou. Elle se caractérise par ses plis, escarpements, cluses et ruisseaux.

C'est un paysage de forêts, de pierres, d'eaux où la percée de la montagne du Mas d'Azil par les eaux de l'Arize constitue l’un des sites les plus réputés de l'Ariège. Son ouverture en forme de voûte géante lui donne un charme singulier et mystérieux.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Cette étape traverse d’abord les unités paysagères « la plaine vallonnée du Carcassès », « Les plaines et collines cultivées du Lauragais », « Le massif de la Malepère », « Les collines du Razès » et « Les collines de la Piège », décrites dans l’atlas des paysages de l’Aude.

 

Après avoir traversé la commune de Belpech le Tour de France cycliste 2018 entre ensuite dans le département de l'Ariège. Il parcourt alors la plaine de Pamiers puis la montagne du Plantaurel (en passant par la grotte du Mas d'Azil), traverse rapidement le bas-Couserans (à hauteur de Saint-Girons) pour filer ensuite dans le Castillonnais et quitte le département de l'Ariège pour aller franchir le col de Portet d'Aspet. Ces différentes unités paysagères sont décrites dans l’atlas des paysages de l’Ariège, dont une synthèse est aussi disponible.

Sites classés traversés au cours de l'étape

Cette étape passe à proximité, longe ou traverse les sites suivants, entre les points de départ et d’arrivée :

Aude

  • Paysages du Canal du Midi et Canal du Midi

  • Moulin à Vent de Montréal

Ariège

  • L’église et le cimetière de Sabarat (arrêté ministériel 5 décembre 1944)

  • Le Mas d'Azil : cours souterrain de l'Arize (arrêté ministériel du 2 décembre 1943)

  • Le Bassin hydrogéologique du massif karstique du Volp et les paysages remarquables qui lui sont liés (décret du 21 juin 2013)

  • Castillon-en-Couserans : chapelle du calvaire et ses alentours (arrêté ministériel du 12 mai 1941), site classé

Haute-Garonne

  • Parcelles de terrain près du col de Portet-d’Aspet

  • Tour à signaux et éperon rocheux sur lequel elle se dresse

  • Abords de la cascade du Seriail

  • Site de l’Hospice de France sur la commune de Bagnères-de-Luchon

  • Cascade Sidonie

  • Tour de Castelviel à Bagnères-de-Luchon

  • Pâturages communaux situés sur le plateau de Superbagnères, à Arbesquens

  • Jardin des Cascades à Montauban-de-Luchon

  • Sequoia et cèdre d'Afrique situés dans le parc des Quinconces à Bagnères-de-Luchon

  • Buvette du pré et terre-plain et le rideau de sapins qui en constitue la toile de fond, à Bagnères-de-Luchon

  • L'ensemble formé sur la commune de Bagnières-de-Luchon par les chalets Spont

Accédez au bilan des sites classés et inscrits de l’Ariège et de la Haute-Garonne

Focus : le Réseau Paysage Occitanie

Depuis 2004, la DREAL Midi-Pyrénées organise et anime, avec l'appui de l’Union Régionale des CAUE, un réseau paysage aujourd’hui élargi à l’ensemble de la région Occitanie.

Il rassemble et fédère plus d’une centaine d’institutions parmi lesquelles les services de l’État, les collectivités territoriales, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, des organismes socio-professionnels et associations, ainsi que des professionnels et praticiens.

Ce réseau se présente comme un espace de rencontres et d'échanges interdisciplinaires et interprofessionnels autour d'une double stratégie: produire et diffuser la connaissance des paysages, mobiliser les acteurs régionaux pour développer une culture partagée des enjeux paysagers.

En savoir plus sur la rubrique dédiée du site de la DREAL Occitanie

ÉTAPE n°17 –mercredi 25 juillet 2018 Bagnères-de-Luchon / Saint-Lary-Soulan

ÉTAPE n°18 – jeudi 26 juillet 2018 Trie-sur-Baïse / Pau

Retour au plat pour ces 171 km qui séparent Trie-sur-Baïse de Pau. Cette étape offre l’occasion de faire un focus sur plusieurs unités paysagères possédant chacune leurs caractéristiques et une organisation spatiale propres.

Le paysage du jour : les coteaux du Madiranais

Terre de rencontre entre trois départements (Pyrénées Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Gers), le Madiranais forme un terroir spécifique renommé pour ses vins, le Madiran (rouge) et le Pacherenc (blanc). L'économie viticole se traduit dans l'architecture cossue des domaines et châteaux repérables au lointain par les arbres remarquables de leur parc. Les coteaux vallonnés se caractérisent par une trame de bois, haies, prairies dans lesquels s'intercalent les petites parcelles de vignes.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Cette étape traverse les unités paysagères suivantes :

- Les coteaux de Bigorre, le Val d’Adour et d’Arros et les coteaux du Madiranais décrites dans l’atlas des paysages des Hautes-Pyrénées ;

- L’Astarac » et Rivière basse , décrites dans l’atlas des paysages du Gers ;

- vallées, collines et plateaux de Tursan située dans les territoires de l'Adour (département des Landes), composée de bourgs en promontoires et d'une alternance de longues vallées étroites et encaissées, de plateaux dépouillés et de collines ondulantes, avec la vigne comme élément récurrent (texte en infobulle à défaut de lien hypertexte).

- collines du Luy de France, grand plateau céréalier et - Pau et agglomération, dans la vallée du gave de Pau, (créer un lien vers fiche pdf) décrites dans l’atlas des Pyrénées-Atlantiques

Focus sur l’unité paysagère de l’Astarac

L’étape entre dans le département du Gers par sa partie la plus montagnarde, d’où partent les canaux du système Nestes. Ils alimentent en eau les vallées dissymétriques de l’éventail Gascon en été. Le parcours est rythmé d’est en ouest par :

- des fonds de vallées ;

- la montée en pente douce de la Boubée, souvent cultivée et habitée dans sa partie haute ;

- puis la descente abrupte de la Serre, qui est aussi la plus boisée.

Dans ce parcours entre Mielan et Marciac se situent les sites inscrits des lacs artificiels (Mielan et Marciac), ressources en eau pour l’agriculture autant que pour le développement de lieux de loisirs. D’autres sites donnent à voir les traces des temps passés avec les ruines du château féodal de Monlezun (site inscrit) situé sur son promontoire ou le site classé « Les Puntoux », belvédère sur l’ensemble de la chaîne du massif Pyrénéen, gage d’un futur proche prometteur pour les cyclistes.

La bastide de Marciac (site inscrit), offre chaque début août, un festival international de jazz.

Focus sur l’unité paysagère Rivière basse

Cette unité paysagère constitue les prémisses de la vallée de l’Adour avec un relief plus doux. Si les paysages deviennent plus monotones et offrent la vue sur des champs de maïs, en second plan, sur la droite, effleurent les coteaux de l’Armagnac et leurs vignes généreuses.

Sites inscrits

- à Mielan (65), Sainte-Dode (32), Bazugues (32) : sites inscrits des lacs

- à Monlezun (32): site inscrit du château féodal (ruines) et leurs abords immédiats

- à Marciac (32): site inscrit : lac artificiel : son plan d’eau et ses abords

- à Laguian Mazous (32) : site inscrit Les Puntous au lieu dit Massecap

Sites classés

À Pau (64), le patrimoine paysager et architectural de la ville a progressivement été protégé :

  • « Terrasse sud » : premier site classé du département (1921 puis 1924), il protège le Boulevard des Pyrénées, balcon construit entre 1869 et 1899 en rive droite du Gave de Pau, sous l’impulsion de la présence anglaise, et son prolongement avec le Parc Beaumont. Ce site établit un dialogue avec les sites des ‘Horizons Palois’ (protections en 1944) qui sont installés sur les coteaux de la rive en face.

  • Grand Parc du Château de Pau : (1944) : protection dans le prolongement du boulevard des Pyrénées d’un parc historique, écrin de verdure dans la ville.

  • 10 sites inscrits entre 1942 et 1974, protégeant des places et quartiers patrimoniaux. Ces protections ont été recouvertes par un Site Patrimonial Remarquable en 2007, renforçant la protection sur un secteur plus vaste et plus cohérent.

Accédez au bilan des sites classés et inscrits des Hautes-Pyrénées et du Gers. En savoir plus sur les différents sites inscrits et classés des Pyrénées-Atlantiques.

Focus : le réseau paysage Nouvelle Aquitaine

La DREAL a mis en place le réseau paysage nouvelle Aquitaine en partenariat avec l’Union Régionale des Conseils d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement Aquitaine (URCAUE), l’École Nationale Supérieure d'Architecture et de Paysage de Bordeaux ENSAPBx, le Conseil Régional nouvelle Aquitaine et le conservatoire régional des espaces naturels (CREN).

La finalité de ce réseau est de favoriser la prise en compte du paysage dans l’action publique... L’objectif est de structurer un travail d’échanges de connaissances et d’expériences dans le domaine du paysage autour d’objets et de questionnements transversaux.

 


 

 

ÉTAPE n°19 – vendredi 27 juillet 2018 - Lourdes / Laruns

Les cyclistes s’engage pour cette étape sur 200,5km de montagne séparant Lourdes de Laruns. L’occasion d’admirer le Pic du midi et un grand nombre d’unités paysagères et sites remarquables.

Le paysage du jour : le Pic du midi de Bigorre et ses abords

Classé le 7 novembre 2003 au titre des sites, le site du « Pic du Midi et ses abords » consacre un magnifique belvédère de la chaîne pyrénéenne, situé à 2877m d’altitude. Ce site témoigne d’une belle histoire initiée à la fin du 19ème siècle où débute l’acheminement de matériaux à l’aide de mulets et à dos d’homme pour la construction d’un observatoire météorologique puis astronomique au cœur d’un paysage riche et diversifié de haute montagne encore aujourd’hui façonné par l’activité pastorale.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Cette étape traverse les unités « L’éventail lourdais », « Les terrasses du Piémont », « Les Baronnies de Bigorre », « Les balcons pyrénéens », « La basse Neste et Nistos », « Les vallées d’Aure et du Louron », « Les vallées de Campan et du Pic du Midi », « Les hautes vallées des Gaves », « Le Lavedan et le val d’Azun » décrites dans l’atlas des paysages des hautes-Pyrénées ;

La « Vallée du valentin » (sous-unité col d’Aubisque) et « Moyenne Vallée d’Ossau » sont, quant à elles, décrites dans l’atlas des paysages en Pyrénées-Atlantiques

Les sites croisés à l’occasion de cette étape

En plus du site retenu pour être « le paysage du jour » de cette étape, cette étape passe à proximité, longe ou traverse les sites suivants, entre le point de départ et d’arrivée :

Dans les Hautes-Pyrénées :

- Le vallon de Salut et le Bedat

- Gouffre d'Esparros

- Col d’Aspin

- Site de l'Oule-Pichaleye et ses abords

- Bassin du Bastan, en amont du pont de la Glaire

Dans les Pyrénées-Atlantiques :

- Cirque de Gourette

- Vallée du Valentin

ÉTAPE n° 20 – 28 juillet 2018 Saint-Pée-sur-Nivelle/ Espelette

Un contre-la montre attends les coureurs du Tour de France 2018 pour cette étape qui donnera tout de même à voir des paysages ruraux caractéristiques.

Le paysage du jour : le Labourd intérieur – secteur d’Espelette

Le paysage du Labourd est très vallonné et offre de larges perspectives où se mêlent étroitement espaces naturels, cultures et pâturages. L’élevage est très présent. Les collines arrondies, très verdoyantes, sont ponctuées de maisons blanches aux toits de tuiles rouges. Le bâti traditionnel alterne avec des maisons plus récentes, dans les mêmes couleurs. Les bourgs d’Espelette et Souraïde se détachent dans cet ensemble avec leurs maisons labourdines typiques.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Cette étape traverse les unités paysagères « Basse-Nivelle » et « Vallée de la Nive » ainsi que la sous-unité d’Espelette, décrites dans l’atlas des Pyrénées-Atlantiques (Volume I : le labourd, entité du « Labourd intérieur »).

Dans le piémont, les paysages ont conservé leurs caractéristiques de paysage rural et l’image typique du Labourd. A l’approche de Bayonne, la pression foncière augmente (Saint-Pee-sur Nivelle, Ustaritz). L’enjeu reste de limiter l’étalement urbain et de préserver l’identité des bourgs.

Les sites classés croisés lors de l’étape

Cette étape passe à proximité des sites suivants :

  • Domaine de Saint-Martin

  • Propriété ancienne d'Edmond Rostand, Arnaga

 

ÉTAPE n° 21 – dimanche 29 juillet 2018 - Houilles / Paris Champs-Élysées

La dernière étape du Tour de France 2018 rejoint Paris en partant de Houilles pour 116 km à travers la plaine de Versailles. La richesse de cette étape réside dans la cinquantaine de sites classés qui longent le parcours.

Le paysage du jour : la plaine de Versailles

Site classé en 2000, ce morceau de campagne entre deux coteaux, marqué par de pittoresques villages, d'anciennes fermes et routes de chasse royales, est un élément à part entière de la perspective dessinée par Le Nôtre, paysagiste de Louis XIV, dans l’axe du Château de Versailles et de son parc, aujourd’hui inscrit sur la liste UNESCO. Depuis sa protection, l’État et les communes ont engagé une restauration du grand parc des chasses tout en préservant les activités agricoles.

Les grandes caractéristiques paysagères de l’étape

Cette étape traverse les unités paysagères :

- « les boucles de Saint-Germain et de Montesson », « la boucle de Poissy », « le plateau des Alluets-Marly », « la plaine de Versailles » décrites dans l’atlas des paysages des Yvelines

Et « le plateau entaillé de Châtenay-Malabry à Suresnes », « la boucle de la Seine d’Issy-les-Moulineaux à Clichy », décrites dans l’atlas des paysages des Hauts-de-Seine.

Sites classés

En plus du site retenu pour être « le paysage du jour » (la plaine de Versailles), cette étape passe à proximité, longe ou traverse les sites suivants, entre le point de départ et d’arrivée :

  • Sites hippiques de Maisons-Laffitte

  • Voies et réserves du parc de Maisons-Laffitte

  • Château et parc du Val

  • Parcelles

  • Partie de l'île Corbière

  • Les Berceaux

  • Château Neuf : parterre et terrasse

  • Ensemble formé par les lacs, les rivières et les pelouses les bordant

  • Jardins du Pavillon Sully

  • Le Prieuré

  • Ancien prieuré Saint-Louis et parc Meissonier

  • Plaine de la Jonction

  • Golf à Fourqueux

  • Vallée du Ru de Buzot

  • Bois avoisinant le ru de Buzot

  • Plaine de Versailles

  • Propriété Les Délices

  • Petit Parc

  • Plaine du Trou-de-l'Enfer

  • Cèdre du Liban, dans la propriété de monsieur Deveaud, avenue des Hubies

  • Parc du château

  • Colline de la Jonchère à Bougivale et la Celle-Saint-Cloud

  • Domaine de la Malmaison et autres

  • Etangs

  • Propriété Corot

  • Bois de Saint-Cloud et parc de Villeneuve-l'Etang

  • Domaine de Brimborion

  • Ile Monsieur

  • Hippodrome de Saint-Cloud

  • Vigne communale

  • Parc du Château de Suresnes

  • Abords du pont de Suresnes

  • Parc du château de Boulogne

  • Hameau Boileau

  • Bois de Boulogne

  • Moulin de Chantecoq

  • Parc Lebaudy

  • Parc du château de Bécon

  • Allées de l'Avenue Foch

  • Parc Monceau

  • Jardins du Palais de Chaillot

  • Champs-de-Mars

  • Cours Albert Ier

  • Partie des Champs-Elysées avec le Cours de la Reine

  • Jardins, avenue Gabriel

  • Esplanade des Invalides

  • Voies situées dans le 7e arrondissement

  • Cité des Fusains

  • Maquis de Montmartre

  • Square Henri IV

  • Cour de Rohan et passages

  • Marché de Saint-Germain

  • Allées de l'avenue de l'Observatoire

  • Square René Viviani

  • Jardin des Plantes