Vague de froid : des moyens mobilisés pour éviter les coupures

Le Mardi 17 janvier 2017

Crédits : L. Mignaux/Ministère
La France connaît une vague de froid depuis quelques jours. Du fait de la place importante du chauffage électrique dans notre pays et des pics de consommation à certaines heures de la journée, le système électrique est très sollicité. Des moyens sont mobilisés pour éviter les coupures.

Les températures sont particulièrement basses cette semaine, jusqu’à 7 °C en dessous des normales de saison. Compte tenu de la place du chauffage électrique dans les bâtiments, la consommation électrique française est très sensible à la température : une baisse de 1°C conduit à une hausse de la consommation électrique équivalente à la production de plus de deux réacteurs nucléaires.

La consommation électrique évolue aussi fortement selon les heures de la journée. Elle atteint un palier le matin entre 8 h et 13 h (consommation des ménages et activités économiques) puis un pic plus court mais plus intense le soir entre 18 h et 20 h (consommation importante des ménages).

Malgré l’indisponibilité de 6 réacteurs nucléaires (sur 58), il n’y aura pas de coupures d’électricité en raison des conditions météorologiques favorables aux énergies renouvelables (éolien et photovoltaïque) et qui permettent une production d’électricité équivalente à celle de 8 réacteurs nucléaires.

Par ailleurs, le nouveau système énergétique français créé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte permet de résister à la vague de froid ressentie cette semaine.

Enfin et pour la première fois, il n’y aura pas d’augmentation des consommations énergétiques : les politiques d’économies d’énergie menées permettent de stabiliser la consommation d’électricité qui augmentait régulièrement tous les ans.

Éteindre tous les appareils en veille = l’équivalent de la production d’un réacteur nucléaire. Toute l’année, à son domicile ou au travail, dans les entreprises et les collectivités, chacun peut contribuer à la réduction des consommations d’électricité en adoptant des gestes simples et faciles.

> Si chaque Français baisse de 1 °C la température de sa pièce de vie, c’est la production de deux réacteurs économisée !
> Si chaque Français éteint l’ensemble de ses appareils en veille, c’est la production d’un réacteur économisée !
> Si personne n’utilise sa machine à laver entre 17 h et 20 h, c’est la production de deux réacteurs économisée !