Véhicule connecté : le projet SCOOP, résultats et perspectives

Le Mardi 10 avril 2018
Ces 5 et 6 avril à Marne-la-Vallée, devant un public international, les partenaires du projet SCOOP ont présenté les résultats du projet.

SCOOP est un projet de déploiement pilote de systèmes de transport intelligents (STI) coopératifs, basés sur l’échange d’informations entre véhicules connectés et entre le véhicule et la route. Les véhicules sont équipés de capteurs qui détectent des événements (route glissante, choc, freinage brusque…) et d’unités embarquées qui transmettent l’information aux véhicules en amont ainsi qu’au gestionnaire routier via des unités bord de route. Ils reçoivent également des informations du gestionnaire routier sur les chantiers, la viabilité hivernale, etc.

SCOOP est bâti sur une coopération entre constructeurs automobiles et gestionnaires routiers. Ils ont construit ensemble les spécifications du système en additionnant leurs expertises, et développé un écosystème complet allant de l’interface homme machine dans le véhicule, conçu avec les meilleurs ergonomes, jusqu’à l’intégration dans le centre de gestion de trafic du gestionnaire routier.

Cet écosystème est aujourd’hui opérationnel et les véhicules sont en vente.

SCOOP s’est frotté à tous les défis d’un déploiement grandeur réelle (3000 véhicules, 2000 km de routes) :

  • les constructeurs ont intégré le système dans la conception du véhicule, franchi tous les jalons qualité d’un déploiement en série, défini les processus de montage en usine, rédigé les notices pour le conducteur,
  • les gestionnaires routiers ont passé chacun leurs marchés publics, ce qui a résulté en une variété de fournisseurs dont il a fallu assurer l’interopérabilité, et ont réfléchi à l’intégration du système dans leurs processus d’exploitation et de gestion du trafic.

SCOOP a pleinement intégré les enjeux de cybersécurité et de respect de la vie privée dans la conception du système, en associant l’ANSSI et la CNIL.

Enfin, sur un système avec autant de composants, assurer l’interopérabilité entre tous les composants est un véritable défi, que SCOOP a su relever. L’interopérabilité est assurée entre les deux constructeurs, mais aussi entre les gestionnaires routiers, malgré des fournisseurs parfois différents. SCOOP a également réalisé des tests d’interopérabilité avec l’étranger (Espagne, Portugal, Autriche).

Au-delà du projet, le Ministère chargé des Transports souhaite créer les conditions d’une généralisation des STI coopératifs. Il soutient les orientations de la Commission européenne visant à créer les conditions d’un déploiement massif à partir de 2019.

Pour cela, il se propose, en lien avec le Secrétariat d’Etat au Numérique, de réunir constructeurs automobile, gestionnaires routiers, et opérateurs télécom, autour d’une table pour construire une vision commune des choix technologiques d’ici la fin d’année.

Site du projet SCOOP : www.scoop.developpement-durable.gouv.fr