Vigilance crues – Point de situation

Le Mardi 23 janvier 2018
Sébastien Lecornu et Brune Poirson, Secrétaires d’Etat auprès du ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire se sont rendus aujourd’hui au service de prévention des crues de la direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie Ile-de-France pour faire un point de situation sur la prévision des crues.

« L’Etat a déclenché aujourd’hui à 13h30 le plan gouvernemental « crue de Seine » au niveau 1 « vigilance ». Le gouvernement a demandé aux opérateurs de réseaux (téléphone, électricité, eau, transports) de se mobiliser dès à présent pour anticiper les évolutions attendues dans les jours à venir » ont déclarés Sébastien Lecornu et Brune Poirson.

Les conditions météorologiques et hydrologiques en janvier 2018 rassemblent des cumuls de pluie importants, des sols saturés, des chutes de neige abondantes. C’est le deuxième mois de janvier le plus pluvieux depuis 1900, soit cinq fois plus que d’habitude. L’épisode de crues en cours est important par son étendue. Plus de 20 départements sont en vigilance orange et plus de 50 en vigilance jaune. Les pluies marquées sont en Bourgogne-Franche-Comté et en région Parisienne.

- à Paris
A Paris, le niveau de la Seine devrait atteindre 5,40 m à 5,70 m jeudi 25 janvier 2018 matin. A 16 h, en présence des Secrétaires d’Etat, le passage de la vigilance crue au niveau orange a été décidé. La Seine pourrait atteindre un niveau proche de la crue de juin de 2016 (6,10m) en fin de semaine.

Des mesures de précaution ont d’ores et déjà été prises :
- la SNCF a annoncé l’arrêt demain du RER C qui est la première ligne à pouvoir être touchée par d’éventuels débordements à Paris et la fermeture de 7 stations.

- Sur le reste de la région parisienne
C’est la succession d’épisodes pluvieux sur les bassins amont de la Marne et de l’Yonne qui est à l’origine des crues en cours. Elles entraînent une élévation lente et sensible du niveau des eaux avec des débordements. Les tronçons amont et aval de la Marne et de l’Yonne sont placés en vigilance orange pour alerter les populations de ce phénomène.

- Sur le reste du territoire national

  • En Normandie, la Touque et son affluent la Calonne sont en décrue dans le secteur de Pont-l’Evêque. Les niveaux demeurent soutenus sur l’Epte.
  •  Dans le Doubs, la Loue, placée hier en vigilance rouge, a connu une crue importante, avec un mètre d’eau au centre de la commune d’Ornans. Sur le Doubs, les crues qui ont impacté Pontarlier et Morteau se propagent lentement, elles atteindront demain Besançon.
  • Pour le grand bassin du Rhône. En amont de Lyon, l’Ain garde un niveau soutenu dans le secteur de Pont d’Ain. Le Rhône est placé en vigilance orange immédiatement au Sud de Lyon depuis 10 h ce matin. La vigilance est jaune sur les autres secteurs du couloir rhodanien.
  • Les bassins amont de la Meuse. Sur la Meuse, le niveau demeure soutenu dans le secteur de Neufchâteau, la crue se propage progressivement.
  • Dans le Sud-Ouest, les affluents de la Garonne ont apporté des débits cumulés importants dans le département du Lot-et-Garonne, en aval des points de confluence. La plaine entre Tonneins et Marmande demeure inondée, avec le maintien d’un tronçon en orange.

 

Les services sont fortement mobilisés

> Météo-France, le réseau Vigicrues du ministère de la transition écologique et solidaire, les préfectures et l’ensemble des services, en région, les directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) et en département, les directions départementales des territoires (DDT), sont mobilisés 24h sur 24 pour anticiper au maximum les débordements de cours d’eau.

Site de Vigicrues :
https://www.vigicrues.gouv.fr/
 

 

Site de Météo France :
http://www.meteofrance.com/accueil