Vigilance crues : point de situation du mardi 30 janvier 2018 sur les inondations

Le Mardi 30 janvier 2018

Point sur la situation hydrologique :

L’arrêt des précipitations depuis le 27 janvier permet une évacuation progressive des crues que connaissent plusieurs cours d’eau depuis une semaine, en particulier dans le bassin de la Seine. Un nouveau front pluvieux traversera le pays du Nord au Sud mercredi et jeudi.

Les crues issues de l’Aube et de la Seine troyenne provoquées par les dernières précipitations vont contribuer au maintien d’un niveau élevé d’eau dans l’agglomération parisienne. La Marne reste stable, mais sera à surveiller du fait de l’arrivée d’une onde de crues en provenance de l’amont et des pluies attendues mercredi. Cependant, l’Yonne, l’affluent le plus important de la Seine, est en décrue. Ainsi, le niveau dans Paris diminue depuis 24h. Cette décrue s’opérera lentement et par paliers successifs durant la semaine.

Sur les cours d'eau en crue, les propagations se poursuivent lentement en aval de Paris. Le maximum de crue est atteint dans le secteur de Mantes-la-Jolie. Le passage de l‘onde de crue, à l’aval de la confluence avec l’Oise, engendre des débordements importants sur de nombreux secteurs. Les comportements de prudence restent de vigueur.

Les précipitations attendues dans les prochaines 24 heures feront réagir les bassins amont de la Seine et de la Marne. Toutefois, les incertitudes demeurent sur la localisation exacte des plus fortes ondées et sur leur intensité (10 à 20 mm de pluie en 24h). Ce front pluvieux ralentira, voir stoppera momentanément, la décrue en cours sur le grand bassin de la Seine. 

L’Oise, l’Aisne, mais aussi la Meuse, la Meurthe et la Moselle pourraient connaître quelques réactions.

Dans le bassin hydrographique de la Seine :

Le 30 janvier à 12 heures, la cote de la Seine au pont d’Austerlitz est de 5,73 m, soit 12 cm de moins que le 29 janvier à la même heure. La décrue est effective à Paris et sur l’amont, à Melun, Evry, Corbeil. 

Sur la Seine, plus en amont, la crue issue de l’Aube et de la Seine troyenne perd une partie de son énergie en se dispersant dans le vaste champ d’expansion naturel de la Bassée. Ce secteur est maintenu en vigilance de niveau orange. 

En aval de Paris, sur les boucles de la Seine, le Pic de crues est atteint dans le secteur de  Mantes-la-Jolie. Sur ce tronçon en aval de Paris, la crue de la Seine est renforcée par le débit soutenu de l’Oise. Les niveaux atteints sont supérieurs à ceux de la crue de juin 2016 et comparables à ceux de mars 2001. Au-delà de Poses, la Seine est sous influence marine. De Poses à l’embouchure de la Seine, le tronçon est placé en vigilance orange. Compte tenu des forts coefficients de marée mercredi et jeudi, et du passage annoncé d’une dépression, une attention particulière sera portée sur le secteur d’Elbeuf. Les débordements seront plus importants que lors de l’évènement de juin 2016, ils seront comparables à ceux provoqués en début d’année par la tempête Eleanor.

Une grande partie du bassin de la Seine reste donc sous haute surveillance, avec des niveaux d’eau très inhabituels et des impacts significatifs sur les riverains les plus exposés.

Dans le bassin de la Saône :

L’onde de crue qui s’est formée sur la Saône se propage désormais vers le Mâconnais. La crue perd de son intensité en se dispersant dans le vaste champ d’expansion de la pleine de la Saône.

La nécessaire vigilance de chacun en cas de crue :

Les crues représentent un danger réel et certains conseils de comportement sont à rappeler :

  • ne jamais s’engager sur une route inondée à pied comme en voiture : c’est la force de l’eau qui est dangereuse. Un véhicule est emporté dans 30 cm d’eau y compris les 4 × 4,
  • éviter les parcours susceptibles d’être inondés,
  • ne pas descendre dans un sous-sol en cours d’inondation, il y a un risque d’y rester piégé,
  • ne jamais s’approcher des berges d’un cours d’eau en crue, elles sont très glissantes et peuvent être fragilisées,
  • bien s’informer des messages des autorités (forces de l’ordre, services de secours),
  • être vigilant vis-à-vis de ses proches et des personnes fragiles de son entourage.