Vigilance crues : point de situation du mercredi 31 janvier 2018 sur les inondations

Le Mercredi 31 janvier 2018
Plusieurs jours d’accalmie ont permis l’évacuation progressive des crues sur les parties amont des bassins les plus touchés ces derniers jours.

Aujourd’hui mercredi, une perturbation va traverser le pays du nord-ouest au sud-est et apporter des précipitations faibles à modérées, et notamment sur le bassin de la Seine, avec 10 à 20 mm attendus. Cette pluie va réalimenter l’ensemble des cours d’eau et ralentir la décrue, voire remettre à la hausse le niveau de certains cours d’eau.

En amont de Paris
Le secteur allant de la Seine troyenne jusqu’à la confluence avec l’Yonne est maintenu en vigilance orange. Les pluies de la journée vont ralentir la décrue de la Seine dans ce secteur, sans la remettre en cause. L’Aube, l’Yonne et le Loing ont nettement amorcé leur décrue.
Sur la Marne, les précipitations attendues vont alimenter le bassin des Petit et Grand Morin, deux affluents de la Marne, ce qui va interrompre sa décrue dans sa partie située en aval de la Ferté-sous-Jouarre. Selon les quantités d’eau qui vont tomber d’ici à la nuit prochaine, la hausse du niveau de la Marne aval pourrait nous ramener aux valeurs enregistrées en début de semaine, voire les dépasser de plusieurs cm. Sur la partie amont de la Marne, la décrue est nettement amorcée.
Le 31 janvier à 12 heures, la cote de la Seine au pont d’Austerlitz est de 5,46 m, soit 39 cm de moins que le 29 janvier au moment du maximum de la crue. Le niveau à Paris diminue depuis 48h environ. Cependant, sous l’influence de la situation en amont, cette décrue va s’interrompre pendant quelques jours. Les précipitations prévues pour la journée de mercredi pourraient remettre légèrement et momentanément à la hausse le niveau de la Seine. La décrue devrait repartir nettement en fin de semaine.

A l’aval de Paris
La propagation des crues se poursuit lentement en aval de Paris. Le maximum de crue est atteint actuellement dans le secteur de Vernon. Sur ce tronçon en aval de Paris, la crue de la Seine est renforcée par le débit soutenu de l’Oise. Les niveaux atteints sont supérieurs à ceux de la crue de juin 2016 et comparables à ceux de mars 2001. Au-delà de Poses, la Seine est sous influence marine. De Poses à l’embouchure de la Seine, le tronçon est placé en vigilance orange. Compte tenu des forts coefficients de marée mercredi et jeudi, et du passage annoncé d’une dépression, une attention particulière sera portée sur le secteur de Caudebec à Elbeuf, où les débordements devraient être comparables à ceux observés lors du passage de la tempête Eleanor début janvier 2018. De Vernon à la boucle d’Elbeuf, les débordements prévus sont plus importants que lors de l’événement de juin 2016.

Les comportements de prudence restent de vigueur à proximité de tous les cours d’eau en crue.

La nécessaire vigilance de chacun en cas de crue :

Les crues représentent un danger réel et certains conseils de comportement sont à rappeler :

  • ne jamais s’engager sur une route inondée à pied comme en voiture : c’est la force de l’eau qui est dangereuse. Un véhicule est emporté dans 30 cm d’eau y compris les 4 × 4,
  • éviter les parcours susceptibles d’être inondés,
  • ne pas descendre dans un sous-sol en cours d’inondation, il y a un risque d’y rester piégé,
  • ne jamais s’approcher des berges d’un cours d’eau en crue, elles sont très glissantes et peuvent être fragilisées,
  • bien s’informer des messages des autorités (forces de l’ordre, services de secours),
  • être vigilant vis-à-vis de ses proches et des personnes fragiles de son entourage.

https://www.vigicrues.gouv.fr/

Site de Météo France :
http://www.meteofrance.com/accueil