Vitry-le-François : l’énergie à l’honneur

Le Jeudi 2 mars 2017

Crédits : Communauté de communes Vitry, Champagne et Der
La communauté de communes Vitry, Champagne et Der est résolument tournée vers la transition énergétique. Des réseaux de chaleur à l’éolien en passant par la méthanisation, tout a été fait pour valoriser les ressources locales et faire des économies d’énergie. Lauréate des Territoires à énergie positive, la communauté de communes poursuit ses expérimentations. Jean-Pierre Bouquet, maire de Vitry-le-François, nous explique la démarche.

3 questions à Jean-Pierre Bouquet, maire de Vitry-le-François 
et président de la communauté de communes Vitry, Champagne et Der

En qualité de Territoire à énergie positive, quelle est votre démarche ?

Nous avons engagé, il a trois ans, une réflexion sur nos consommations énergétiques. C’est un poste de dépense important chez nous, particulièrement pour le secteur industriel qui représente 52 % de l’énergie consommée en Pays vitryat, contre 31 % pour le reste de la France. Il y a un vivier d’économies d’énergie très important, c’est pourquoi nous avons engagé, en partenariat avec EDF, un diagnostic énergétique sur tout le territoire pour avoir une idée précise de l’ensemble des consommations. Nous avons constaté que, pour les ménages comme pour les industriels, le poste de dépense énergétique était le plus important.

Quels sont vos projets issus de ce diagnostic ?

Nous avons comme ambition de baisser de 20 % la facture des ménages et les émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, nous avons élaboré 33 projets autour de plusieurs fils conducteurs : la baisse des consommations, l’utilisation et la valorisation des ressources naturelles locales, la création d’emplois, la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Nous cherchons à optimiser nos réseaux de chaleur, à améliorer les processus industriels et à développer les énergies renouvelables. Par exemple, très concrètement, nous avons étendu notre réseau de chaleur biomasse au centre aquatique. Désormais, aucune énergie fossile ne sera utilisée pour le chauffage de cet équipement. Mais nous avons aussi des projets de méthanisation et de micro-hydraulique. Enfin, il faut savoir que notre territoire, avec l’éolien, est fortement producteur d’électricité avec une capacité de 365 GWh qui va être doublée d’ici 2020.

Que vous apporte le label Territoire à énergie positive ?

C’est un levier formidable pour l’action. Le développement durable offre des perspectives d’emploi et d’activité. Le secteur est très porteur. Nous avons des filières de formation Transition énergétique pour former des jeunes aux métiers de l’industrie et des services. Le Pays vitryat est le plus gros bassin industriel de la Marne et, pour éviter l’érosion des activités, la transition énergétique est une opportunité.

Nouveaux mécanismes de soutien aux énergies renouvelables : la parole de France hydro électricité

Afficher la version texte de la vidéo

La petite hydroélectricité, l'héritage de nos anciens moulins aujourd'hui des centrales à haute qualité environnementale