Pêche et aquaculture : des métiers de femmes aussi

Le Jeudi 7 mars 2019

Crédits : L. Mignaux / Terra
À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, nous avons donné la parole à Eva, élève en BTS au lycée maritime du Guilvinec. Elle nous raconte ses ambitions de carrière dans un secteur prometteur, jusqu’ici majoritairement masculin et en fort besoin de recrutement.

La pêche : un secteur de plus en plus féminin

Vendredi 1er mars, lors d’une conférence au Salon de l’agriculture dédiée à la place des femmes dans l’aquaculture, nous avons rencontré Eva, élève en première année de BTS au lycée maritime du Guilvinec. Eva nous raconte ses motivations à rejoindre le secteur de la pêche et les perspectives de carrière qu’elle envisage dans la recherche en biologie marine, plus particulièrement dans la culture des algues.

Rencontre avec Eva, élève en BTS au lycée maritime du Guilvinec

Afficher la version texte de la vidéo

Eva est élève en BTS au lycée maritime du Guilvinec. Elle nous raconte ses ambitions de carrière dans un secteur prometteur, jusqu’ici majoritairement masculin et en fort besoin de recrutement.

« J’aimerais créer mon propre laboratoire pour exploiter et préserver les algues. »
Eva, étudiante en première année de BTS « Pêche et gestion de l’environnement marin » au lycée maritime du Guilvinec

Envie de rejoindre les métiers de la pêche ? Le secteur recrute

On dénombre 17 800 marins naviguant à la pêche en 2017. Ils étaient 24 800 en 2007, soit une baisse sensible de 28 % en dix ans. En raison d’un fort renouvellement générationnel, les besoins en matière de recrutement sont très importants.

Mais si le secteur de la pêche est encore majoritairement masculin, les jeunes femmes sont de plus en plus nombreuses à choisir elles aussi d’embarquer sur des navires de pêche. Le secteur est par ailleurs en pleine mutation, avec l’utilisation de bateaux plus modernes et connectés qui permettent par exemple d’améliorer les conditions de vie à bord. Au lycée maritime du Guilvinec, les jeunes filles représentent 50 % des effectifs du BTS « Pêche et gestion de l’environnement marin ».

Vous êtes attiré par la mer et les métiers de la pêche ? Consultez le site internet « Lignes d’horizon » et découvrez les opportunités et débouchés de la filière pêche. Le site, conçu pour accompagner les jeunes en recherche d’orientation ainsi que leurs parents, et plus globalement pour agir afin de changer les perceptions sur les métiers de la pêche maritime, a été créé à l’initiative du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins, avec le soutien de la direction des affaires maritimes, du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation et de France Filière Pêche. 

12 lycées professionnels maritimes en France

La formation professionnelle maritime initiale et continue est sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et solidaire. Elle est dispensée par un réseau d'établissements publics et d'organismes privés de formation, dont les lycées professionnels maritimes.

On compte 12 lycées maritimes en France, répartis sur le littoral de Boulogne-sur-Mer à Bastia. Ils totalisent 1878 élèves en CAP, bac professionnels ou BTS. Les filières forment aux métiers de matelot, de la pêche et de la conchyliculture, de conduite et gestion des entreprises navales ou encore d’électromécanique navale.