Qualité de l'air en Île-de-France : donnez votre avis !

Le Mardi 3 octobre 2017

Crédits : A. Bouissou/Ministère
Le plan de protection de l'atmosphère (PPA) de l’Île-de-France prévoit de diviser au moins par 9 le nombre de Franciliens touchés par la pollution de l'air d’ici 2020. Les Franciliens sont invités à donner leur avis sur l'enquête publique en ligne jusqu'au 31 octobre.

Les plans de protection de l’atmosphère (PPA)

Au niveau local, les plans de protection de l’atmosphère (PPA) définissent les objectifs et les actions pour améliorer la qualité de l’air et la ramener à un niveau inférieur aux valeurs limites. Ils concernent les agglomérations de plus de 250 000 habitants et les zones où les valeurs limites réglementaires sont dépassées ou risquent de l’être.

1,6 million de Franciliens respirent mal

En 2016, plus d’1,6 million de Franciliens respiraient mal pour cause d'air pollué. Particules et dioxyde d'azote encombrent l'air et provoquent des effets néfastes sur la santé : allergies, asthme, gêne respiratoire... Pourtant, la qualité de l’air s’est améliorée depuis 10 ans. En 2007, on dénombrait plus de 9 millions de Franciliens touchés par cette pollution contre 1,6 million en 2016, selon l'association Airparif.

Dans le cadre du plan de protection de l’atmosphère de l'Île-de-France, huit groupes de travail ont proposé les 25 défis concrets et réalistes à relever d'ici 2020 pour réduire ce chiffre à zéro en 2025.

Les véhicules et les cheminées principaux pollueurs

Si tous les secteurs polluent dans cette région dense, urbaine et aussi agricole qu'est l’Île-de-France, les véhicules sont responsables des 2/3 de la pollution aux oxydes d'azote tandis que le chauffage individuel au bois est responsable de près du tiers de la pollution aux particules fines PM10.

Pour agir au quotidien :

  • préférer le vélo, la marche à pieds ou le covoiturage à l’utilisation de la voiture individuelle ;
  • remplacer sa cheminée ouverte par un foyer fermé avec insert labellisé Flamme verte ! 5* ou plus. En effet, une cheminée utilisée comme chauffage émet 97 kg de particules par an, contre seulement 3 kg pour le foyer fermé avec insert. Un foyer fermé chauffera 8 fois plus qu’une cheminée ouverte.

L'apprentissage des bons gestes comme l’allumage par le haut ou le ramonage régulier permet de polluer moins.

Donnez votre avis !

Les Franciliens peuvent donner leur avis sur le PPA dans des réunions publiques. Après Paris, le 3 octobre, des réunions publiques auront lieu à Ivry le 10 octobre et à Saint-Denis le 17 octobre.

Jusqu'au 31 octobre, tous les Franciliens peuvent déposer leurs observations sur le site internet dédié. Par ailleurs, des membres de la commission d’enquête sont à la disposition du public dans plusieurs villes de la région.

Plan de protection de l'atmosphère d'Île-de-France