L'économie de la fonctionnalité

Le Mardi 13 décembre 2016
L’économie de la fonctionnalité s’inscrit pleinement dans la démarche de transition vers une économie verte. Elle consiste à remplacer la notion de vente du bien par celle de la vente de l’usage du bien, ce qui entraîne le découplage de la valeur ajoutée et de la consommation d’énergie et de matières premières.

Qu'est-ce que c'est ?

L’économie de la fonctionnalité peut se définir comme un système privilégiant l’usage plutôt que la vente d’un produit. Elle vise à développer des solutions intégrées de biens et services dans une perspective de développement durable. Ainsi, l’échange économique ne repose plus sur le transfert de propriété de biens, qui restent la propriété du producteur tout au long de son cycle de vie, mais sur le consentement des usagers à payer une valeur d’usage.

L’économie de la fonctionnalité se distingue du concept de location en ce qu’elle s’inscrit dans une perspective de développement durable. Le domaine des transports de particuliers illustre bien cette distinction : alors que les sociétés de location de véhicules vendent un service pratique (location d’une voiture à l’aéroport, d’un véhicule de déménagement dont on a besoin seulement quelques heures), d'autres acteurs proposent une alternative à la possession d’un véhicule à moteur thermique en mettant à disposition des véhicules électriques en région parisienne.

L’économie de la fonctionnalité est parfois rattachée à l’économie de la coopération. Ce dernier concept intègre une transformation des interactions des activités sur un même territoire : les acteurs économiques (collectivités et entreprises) coopèrent en mettant en commun des usages afin de satisfaire un besoin tout en limitant les externalités négatives.

Par ailleurs, l’économie de la fonctionnalité se rapproche, sous certains angles, de l’économie collaborative où sont mis en lien deux consommateurs pour que l’un vende un usage à l’autre.

Quelques exemples

La manufacture française des pneumatiques Michelin (grand prix entreprises et environnement 2016), a développé offre durable de mobilité dans sa composante pneumatique poids-lourds dont l’objectif est de commercialiser non pas des pneumatiques mais des kilomètres parcourus. Les pneumatiques mis à disposition par Michelin sont éco-conçus dans l’objectif de maintenir leur performance dans la durée. En outre, les offres de services de la marque permettent une gestion intégrale du poste pneumatique bus ou camion et garantissent aux clients des économies de carburant liées notamment à la bonne gestion de l’équipement pneumatique et à l’accompagnement à l’éco-conduite.

Manufacture française des pneumatiques Michelin

Afficher la version texte de la vidéo

Prix entreprises et environnement 2016 - Grand prix économie circulaire

L’entreprise Clarlight (grand prix entreprises et environnement 2015) propose d’acheter de la lumière plutôt que des équipements. Clarlight ne vend pas d’équipements d’éclairage mais la lumière que produisent ses propres équipements. Les luminaires cessent de ce fait d’être des consommables qu’il faut amortir, entretenir et renouveler. Clarlight libère ainsi les entreprises de l’investissement que représente l’achat de luminaires et des dépenses d’entretien pour leur apporter une rentabilité immédiate.

Pour fournir la lumière la mieux adaptée à chaque besoin, Clarlight utilise les sources de lumière les plus performantes et s’appuie sur une innovation de rupture française dans l’éclairage fluorescent. Ainsi, la qualité de la lumière n’est jamais sacrifiée au profit de la performance énergétique.

Pour optimiser la lumière utile, Clarlight fournit de la lumière intelligente, c’est-à-dire programmable en tenant compte de l’éclairage naturel et de la présence des individus pour l’adapter au plus près du besoin. Pour rendre compte de la performance, Clarlight connecte la lumière à Internet. Le consommateur accède ainsi aux bilans énergétiques et Clarlight est automatiquement averti d’éventuelles défaillances, ce qui lui permet d’assurer la maintenance et garantir la fourniture. En proposant des équipements qui durent plus longtemps, Clarlight permet une diminution de la consommation des ressources naturelles, et une diminution de la production de déchets.

Clarlight SAS

Afficher la version texte de la vidéo

Prix entreprises et environnement 2015 - Grand prix économie circulaire

Que fait-ont en sa faveur ?

L’économie de la fonctionnalité s’inscrit pleinement dans la démarche générale de transition vers une économie circulaire soutenue par le ministère :

  • C'est une alternative économiquement viable comme en témoigne les nombreux exemples de sociétés qui ont choisi de changer de modèles économiques.
  • C'est un modèle économique plus sobre sur le plan des ressources et de la pollution grâce au découplage production et revenu, et à l’optimisation de l’utilisation des ressources et des biens.
  • Il s’agit d’un modèle économique qui permet de créer des emplois peu délocalisables (gestion des produits en location, innovation nécessaire dans la recherche et le développement, dans le marketing, réparation, ré-emploi...).

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit d’étudier la possibilité de convertir une partie des aides ou des allocations publiques versées sous forme monétaire aux personnes physiques en valeur d'usage, en application de l'économie de fonctionnalité.

Le ministère favorise également l'économie de la fonctionnalité au travers de son soutien à la plateforme française de  l’économie circulaire et de la mise à disposition de ressources documentaires.

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser