Le plan d’applications satellitaires

Le Jeudi 7 février 2019
Le ministère a mis au point un plan d’applications satellitaires afin de favoriser l'appropriation par l’administration, ainsi que par les acteurs économiques, des nouveaux outils basés sur des technologies spatiales.

Le plan d’applications satellitaires a deux objectifs :

  • Améliorer l’efficience des pouvoirs publics, en adoptant des outils innovants rendant des services non accessibles aujourd’hui, ou permettant à l’action publique de se déployer dans de meilleures conditions.
  • Favoriser le développement d’un écosystème industriel susceptible de répondre aux besoins des entreprises, des citoyens et des consommateurs par des produits et des services utilisant des données issues de l’espace.

Outil stratégique et opérationnel, ce plan identifie ainsi une série d’actions à conduire afin de mettre ces nouvelles technologies au service des ministères concernés pour optimiser leur action ou diffuser dans la société des produits et des services contribuant à l’atteinte de leurs objectifs.

Un premier plan d’applications satellitaires

La finalité du premier plan d’applications satellitaires était d’explorer les domaines d’applications spatiales afin de créer les conditions de l’émergence ou du déploiement de nouvelles applications et de services satellitaires qui contribueraient aux enjeux portés par le ministère.

Le travail collaboratif mené dans le cadre de son élaboration a permis de définir les axes structurants des actions dont la mise en œuvre pouvait conditionner ou faciliter un usage opérationnel des outils satellitaires par les services de l’État ou le développement d’applications par les entreprises.

Le premier plan d’applications satellitaires a été le premier cadrage stratégique global portant sur l’ensemble des politiques publiques portées par le ministère. Il a réussi à créer un écosystème associant ministère, établissements publics, pôles de compétitivité et entreprises travaillant sur les données spatiales ou utilisant les applications satellitaires, en favorisant partage de connaissances techniques, acculturation et identification de besoins « métiers ». À cette occasion, des démarches variées ont pu être engagées, d’études préalables jusqu’à des déploiements opérationnels.

Le premier plan d’applications satellitaires s’est avéré être une étape importante pour la création du futur outil stratégique et opérationnel du ministère : le plan d’applications satellitaires 2018-2022.

Le plan d’applications satellitaires 2018-2022

Le plan d’applications satellitaires 2018-2022 s’inscrit dans la continuité des acquis du premier plan d’applications satellitaires. Il a été mis en place après analyses des études technologiques sur la sphère spatiale.

Le plan d’applications satellitaires 2018-2022 est plus opérationnel que le précédent. Il regroupe vingt actions métier, répondant aux attentes des utilisateurs, regroupées en sept chantiers :

  • Améliorer la connaissance des décideurs lors de la gestion des crises.
  • Anticiper le niveau de pollution atmosphérique.
  • Améliorer la sécurité des transports et leur efficacité.
  • Observer les milieux pour mieux protéger la faune et la flore.
  • Surveiller les changements climatiques.
  • Connaître l'environnement pour en apprécier les services.
  • Connaître l'évolution de l'occupation du sol pour mieux l’optimiser.

Le plan d’applications satellitaires décrit également les dix-sept actions transversales, visant à :

  • Apporter des solutions d’appui pour utiliser plus facilement les applications satellitaires (accès aux images, formations...).
  • Encourager l’innovation dans le secteur privé sur les champs d’intervention des deux ministères.